Le Renaudot de Beigbeder valait bien un rail sur le capot

Clément Solym - 06.11.2009

Zone 51 - Insolite - Renaudot - Beigbeder - rail


Féliciter Frédéric Beigbeder pour son prix Renaudot, c'est une chose. Se souvenir des circonstances dans lesquelles il a écrit le livre en est une autre. Et parce que L'Express a le sens de l'humour, en dépit de ses relations avec le magazine Lire, dont le rédacteur en chef François Busnel est très proche du Beig, on n'hésite pas à rendre hommage au romancier et sa source d'inspiration.

Eh oui ! Ce fameux petit rail de cocaïne, tapé sur un capot de voiture en pleine rue et qui lui vaudra une interpellation, puis un passage chez les policiers et une ou deux nuits en garde à vue... Tout cela est fort intéressant, mais surtout contradictoire comme le note le directeur de la rédaction de L'Express.

En effet, d'un côté, on a l'incident pour lequel Beig avait assuré de poursuite quiconque en parlerait, et aujourd'hui un prix littéraire pour le même événement, revu et corrigé sous sa propre plume. D'un fait divers attaquable, on fait soudain un roman.

En dépit de la petite provocation, la question essentielle reste : sniffera ou sniffera pas ?