Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

medias

Le restaurant Moby Dick ne verra pas le jour : y'a une co(q)uille dans le voisinage

Nicolas Gary - 20.01.2017

Zone 51 - Insolite - restaurant Moby Dick - voisins sexe allusion - Vancouver procès restaurant


La franchise de restaurants canadienne, baptisée Moby Dick’s, propose principalement des menus à base de fish and chips. On comprend alors immédiatement l’allusion au roman d’Herman Melville. Mais pour le voisinage, pas question de voir le mot « Dick » apparaître sur une enseigne. Même suivi d’une apostrophe et d’un s.

 

 

 

Moby Dick’s Fish and Chips est une société de Colombie-Britannique. La franchise a acheté une boutique à Vancouver en mai 2016, mais, depuis, impossible d’installer son établissement. Le syndicat de copropriété a considéré que le terme Dick – qui signifie aussi bite, en bon français – pourrait être offensant. Et à ce titre, faire diminuer le prix de l’immobilier pour les propriétés du coin.

 

L’enseigne tente de se défendre : le restaurant sert du poisson, des fruits de mers, des fishs and chips. Et l’allusion littéraire est tout de même évidente, sans pour autant pouvoir « offenser le public, étant donné son importance littéraire et son succès ». De plus, le restaurant serait situé sur le front de mer, ce qui renforce les références maritimes – et certainement pas sexuelles.

 

Bilan des courses, un procès oppose d’un côté l’enseigne canadienne, propriété de Mengfa International Resources, au syndic de copropriété. Le plaignant argue que depuis mi-juillet, en dépit des efforts réalisés, aucune des exigences de la copropriété n’a pu être satisfaite, rapporte la Canadian Press.

 

Le site internet est pourtant très clair, comme on peut le voir sur cette présentation, détaillant l’histoire même du personnage d'Herman Melville sur son menu...