Le Seigneur des Anneaux et JRR Tolkien invités de François Busnel

Nicolas Gary - 16.07.2014

Zone 51 - Humour - Tolkien Sauron - Hobbits roman - télévision Busnel


« La volonté du mal ruine souvent le mal », déclarait récemment François Busnel, en relisant ses fiches. C'est à cet instant qu'il tempéra ses troupes : « Nombreux sont ceux qui vivent et qui méritent la mort. Et certains qui meurent méritent la vie. Pouvez-vous la leur donner ? Alors, ne soyez pas trop prompt à dispenser la mort en jugement. » 

 

 

 

 

L'animateur était féru de livres. « Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti », se plaisait-il à répéter, en grattant les poils de ses pieds. Or, la chaîne de télévision qui l'employait lui avait demandé du sensationnel. Quelque chose du genre « Un Anneau pour les gouverner tous. Un Anneau pour les trouver. Un Anneau pour les amener tous et dans les ténèbres les lier. »

 

Les parts de marché du PAF sont chères payées, songea-t-il. Il fallait donc un projet d'émission. Mais de qui pouvait venir pareille consigne ? « De Saroumane, peut-être ? » Le fait est qu'il fallait se décider, et trouver. Travailler pour France 5 n'est pas de tout repos : « Ces régions sont dangereuses : remplies de rebelles déloyaux et de brigands. »

 

C'était pourtant évident : « Même la plus petite personne peut changer le cours de l'avenir. » Alors, le plus grand auteur de fantasy ! Certes, il n'y connaissait rien, à ce genre. « Un traître peut se trahir lui-même et faire un bien qu'il n'avait pas en vue. » Et après tout, il aurait son équipe, pour faire ce numéro spécial sur Tolkien. La honte de ne rien savoir de l'oeuvre, il s'en remettrait. « Il y a des blessures qui ne guérissent jamais, quand elles ne vous dévorent pas tout entier. »

 

Après tout, ses parents l'avaient averti : « Ne vous occupez pas des affaires de Magiciens, car ils sont astucieux et prompts à la colère. » Raison pour laquelle il ne s'était jamais intéressé à JRR Tolkien, auteur du Seigneur des Anneaux. « Mieux vaut pour toi et moi des choux et des pommes de terre. Ne va pas te mêler des affaires de ceux qui sont au-dessus de toi, ou tu vas aboutir à des ennuis trop gros pour toi ». 

 

Pourtant, l'idée lui vint qu'il pourrait devenir le porteur de l'anneau. Et voici qu'il sentait son esprit possédé. Il « était vivant, mais pris par l'Ennemi. »

 

Il présenterait cette émission, parlerait de l'homme, des multiples langues qu'ils maîtrisaient. Il ignorerait les avertissements proférés. « Mais vous savez assez bien à présent que le commencement est une revendication trop grande pour quiconque, et que tout héros ne joue qu'un petit rôle dans les grandes actions. » 

 

Une force dévorante le posséda alors. « Mon Préciiiiiiiiiieux », se surprit-il à lâcher dans les couloirs. Un ricanement sombre lui succéda. « Qui ne peut jeter un trésor en cas de nécessité est dans les fers », conclut une voix caverneuse. Elle semblait fière d'elle. Et emportant son mystère dans les ténèbres, elle grava, à même la moquette :  

« Celui qui brise une chose pour apprendre ce qu'elle est, a quitté les chemins de la raison. » 

Tous les passages de cet article mis en italique sont des citations tirées du Seigneur des Anneaux. La date de diffusion de l'émission de La grande librairie, consacrée à JRR Tolkien n'est pas encore annoncée.

 

Sources:

Et encore désolé pour Tolkien et ses héritiers.