LeMonde.fr : changer le Creative Commons en Droits réservés, gloups

Nicolas Gary - 19.02.2015

Zone 51 - Chez Wam - Creative Commons - Droits dérivés - salon livre paris


Internet serait le plus bel outil du monde, pour autant que chacun accepte de faire un peu attention. Opter pour les licences Creative Commons est une solution accordée aux auteurs et/ou titulaires de droit, pour autoriser par avance l'utilisation de leurs productions. À une époque où l'on brandit le droit d'auteur comme une vertu salvatrice, ne pas arriver à respecter les consignes pourtant minimalistes du CC, comment faire ?

 

 

DR ou CC BY SA 2.0 ? 

 

 

ActuaLitté a choisi de placer ses illustrations en licence Creative Commons en juin 2013, et participer, modestement, à un mode de partage essentiel sur internet. Quelque 2800 clichés sont proposés, fruit des déplacements, des conférences, des rencontres, des reportages... bref, fruit de notre travail. Le tout en licence CC BY SA, autrement dit, leur réutilisation ne demande que de citer le nom de l'auteur, et de partager l'illustration dans les mêmes conditions. 

Et forcément, dès que l'on retrouve nos photos dans les articles, billets, tribunes de la Toile, cela fait plutôt plaisir. Franchement plaisir, en réalité. Les conditions d'usage ne sont pas restrictives, et nous avons choisi cette option dans une stricte optique de partage. Bien entendu, nous aurions pu aller plus loin, et tout placer en licence 0, renoncer aux droits, etc. Mais citer une source, c'est logiquement une pratique simple et essentielle sur le net, ça ne mange pour ainsi dire pas de pain, et c'est à peu près vital dans le monde de la presse.

 

Ce matin, un article des confrères de LeMonde.fr interpelle : le sujet, que nous avions pour partie traité en août 2014, évoque le choix de certaines maisons d'édition de ne pas se rendre au Salon du livre de Paris. En l'état, l'accent est mis sur la défection des maisons littéraires du groupe Hachette Livre : à l'approche du salon, évidemment, le sujet est intéressant. 

 

Et voici qu'en guise d'illustration, c'est une des photos de ActuaLitté qui est choisie. Fierté et joie ! À un détail près : dans les crédits photo, on retrouve la vilaine mention DR, Droits réservés. 

 

À lire, sur LeMonde.fr (article sous abonnement, qui pis est)

Ces éditeurs qui désertent le Salon du livre de Paris

 

 

Quelle erreur. Et surtout, quel manque de discernement, de connaissance des usages web – et des licences Creative Commons. Droits Réservés signifie que l'on ignore à qui appartient la photo, et qu'on envisagera de le rémunérer si ce dernier se manifeste. Il aurait été tout de même simple de passer par Google Images, pour vérifier que l'illustration était amplement utilisée par les sites d'ActuaLitté, et éviter d'apposer des droits réservés, qui démontrent plutôt une certaine paresse.

 

On pourra toujours demander aux internautes de respecter le droit d'auteur, si des professionnels sur internet ne savent pas prendre le temps de retrouver les termes d'une licence Creative Commons, on part de loin. Et si ActuaLitté a fauté, n'hésitez pas à nous le signaler... 

 

Il ne reste certainement plus qu'aux organisateurs du Salon du livre de Paris de proposer tout un atelier sur les Creative Commons ?

 

Mise à jour 20/02 11h32 :

 

Nos confrères ont vu le problème. Mais plutôt que de modifier la licence d'utilisation, puisque la réutilisation est autorisée, ils ont préféré supprimer le cliché... Déprimante attitude.


 

 

La photo originelle est ici, en licence Creative Commons, CC BY SA 2.0

 

Salon du Livre de Paris 2014