medias

Les 22 arcanes du Tarot de Giger, entre chair, métal et occultisme

Nicolas Gary - 09.08.2017

Zone 51 - Insolite - tarot arcanes majeures - divination art cartes - Giger Alien jeux


L’homme qui a conçu la créature et le design de l'univers Alien, réunissant le monde biologique et celui de la mécanique d’une troublante façon, avait plus d’un atout dans sa manche. HR Giger, l’artiste suisse, réalisa également un jeu de Tarot dans les années 90, poussé par un occultiste, suisse également, du nom d’Akron. Et le résultat est à la hauteur...



 

 

C’est vers le XVe siècle que les cartes de tarot se répandirent en Europe, originellement pour alimenter des jeux. Mais avec le temps, les images illustrant les personnages ont développé des symboliques puissantes, au point de devenir des outils de divination. On connaît aujourd’hui l’un des plus célèbres, le Tarot de Marseille, qui prédit avec exactitude l’heure à laquelle la bouillabaisse sera prête...

 

La dimension occulte n’est véritablement apparue qu’à la fin du XVIIIe siècle – bien que le livre Le Sorti de Francesco Marcolino da Forlì, daté de 1540, présente déjà des approches magiques. Il s’agit certainement de l’un des plus rares ouvrages de cartomancie, alors qu’à cette époque, l’Inquisition sévit violemment contre tout ce qui s’approche de cette pratique assimilée à la sorcellerie. L’ouvrage lui-même fut mis à l’index, comme tous les autres textes divinatoires. 

 

Lorsqu’Akron propose alors à Giger de se lancer dans un jeu de tarot, à l’image de ses créations, l’artiste est intrigué. Lui-même avoue n’avoir jamais étudié spécifiquement un tel projet. Il en existe à ce jour deux versions, en anglais et en allemand, devenues de véritables objets de collection. Il fut publié en 2000 par la maison Taschen, sous la filiale Evergreen, mais Giger l’avait entamé à partir de 1994.

 

Les cartes étaient accompagnées d’un livret de 224 pages, rédigé par Akron, où étaient livrées toutes les pistes d’interprétation suivant les relations entre les arcanes majeurs et les interactions possibles. Giger s’offrit d’ailleurs quelques variantes en modifiant certains noms de cartes – Le Pendu devait ainsi La Pendue, etc. 

 

La figure de proue de ce jeu est une sorte de monstre qu’Akron avait baptisé Baphomet, « le symbole de la jonction entre le monde rationnel et l’irrationnel ». Autrement dit, la fonction même que le jeu de tarot doit exercer quand on s’en sert pour la divination. On peut en retrouver les 22 cartes à cette adresse, pour mesurer l’atmosphère que Giger a su rendre à ce jeu.
 

Alien, le sacre du Xenomorphe dans une anthologie hors norme


Sauf que, pour ce faire, l’artiste n’a pas créé ex nihilo des illustrations : déplorant de n’avoir pas le temps de pouvoir inventer de nouvelles créatures, il avait fini par recycler des créations antérieures. Reste que l’iconographie est bien celle de Giger, mêlant des entités démoniaques à une esthétique biomécanique, pour réaliser une ambiance particulièrement sombre. 

 

De la naissance à la mort, en passant par l’amour et la guerre, l’espoir et la destruction de la vie...