Les bibliothèques farfelues du net, saison 3, tome 2

Clément Solym - 11.04.2008

Zone 51 - Humour - bibliothèque - chien - farfelue


Victor : Dis Mario, c'est quoi ce sac de nourriture pour chiens dans ton bureau ?
Mario : Ah, c'est rien, c'est parce que ma tante a un ongle incarné.
Victor : ...
Mario : Et donc je m'occupe de son toutou.
Victor : ... (re)
Mario :
Mais pour pas le traumatiser, je lui aménage un espace sain et qui lui rappellera chez ma tante.

Clément :
Tu m'arrêtes si je me trompe, mais tu ne comptes pas recréer une pizzeria dans la rédaction, hein ?
Mario : Non, c'est pas cette tante-là. C'est l'autre, celle qui travaille à la SPA.
Victor : Mes pilules ! Mes pilules ! Mon COEUR !!!!

Cécile : On va avoir un chien ?
Mario : Oui, mais on pourra pas le garder. Il restera avec nous un ou deux...
Victor :
JOURS ?
Mario : ...mois, le temps que ma tante sorte de l'hôpital pour son ongle incarné.
Victor : Aaaaaaaaaaah

Nicolas : On peut pas avoir un peu moins de bruit !
Cécile : Nico, on va avoir un chien ! Pour un ou deux mois.
Mario : Comme elle l'a acheté récemment, je sais pas trop comment il va réagir. Parfois, au sortir de la SPA, ils sont un peu agressifs...
Clément : Ouais, ben sors-le de sa cage, parce que j'ai comme l'impression qu'il a besoin de se dépenser un peu.
Victor : Naaaaaaaaaaaaan ! La moquette.

Cécile : Tiens, c'est amusant, il se frotte sur ma nouvelle bibliothèque... Il est en train de jouer avec... Il est en train de monter dessus... Il est en train de...
Clément : Oui, c'est donc un mâle...
Cécile :
Mais... il va tout salir mes livres !
Nicolas :
Si j'étais toi, je m'inquiéterais moins des livres que pour le reste du mobilier. Dis, il a quel âge ?
Mario :
Celui de l'insouciance ?
Clément :
Et de la puberté, avec option je grimpe tout ce qui est à ma portée ?
Mario :
En tout cas, c'est une chance que je ne t'aie pas acheté une version chat de la bibliothèque.
Nicolas : Pourquoi ? Ils se seraient chamaillés ?
Mario : Non, je ne pense pas. Mais il aurait peut-être mordu.

Clément :
Ouais. Sûrement. Bon, en attendant, c'est toi qui nettoies ? Parce que sur les huit livres que ton clébard vient de tenter de féconder, y'a deux manuscrits que je devais présenter la semaine prochaine à des éditeurs.
Mario :
Ben... On peut dire que le chien les a abîmés...
Nicolas :
Ou alors que c'était un premier jet ?