Les bibliothèques farfelues du net, saison 3, tome 4

Clément Solym - 25.04.2008

Zone 51 - Humour - bibliothèques - farfelues - internet


Mario : CLÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉMENT !
Clément : Tu es obligé de crier ?
Mario : Euh... non ?
Clément : alors pourquoi cries-tu ?
Mario : Je crie toujours quand je suis ému. Et là, l'émotion m'étreint.
Clément : M'en fiche. Dégage, je veux rien savoir...

Mario :
Oh, tu es bougon, aujourd'hui, je sens que tu as besoin de te détendre. Tiens, c'est le bras de Cécile dans le tiroir de ton bureau ?
Clément :
Hein ? Mais, non, c'est un tube de carton...
Mario :
Hmmm, ça me paraît tout de même louche qu'il sorte de cette manière.
Clément :
C'est simplement parce qu'il est trop grand, Mario. Et toi, en revanche, tu l'es juste pas assez pour mener une enquête. Ou alors, si, pour découvrir qui a fini le café sans en racheter... Suivez mon regard.
Mario :
Ben, tout le monde sait que c'est moi... Ça n'a rien de merveilleux...

Clément :
La journée va encore être longue, tiens ! Alors que me vaut ta présence gênante pour le boulot et incommodante par le bruit ?
Mario :
Hier soir, Nicolas m'a emmené voir un film. Il devait aller à la Comédie française, mais finalement, il a préféré y envoyer sa copine toute seule.
Clément :
Passionnant... C'est gentil d'être passé, mais j'ai encore quelques articles à finir...
Mario : Nan, mais je t'ai pas tout raconté du film... blablablablabla blablablablabla blablablablabla

(près de 45 minutes de détails plus tard)

Mario : Blablablablablabla... et c'est là que j'ai vu la trace.
Cécile : Je crois qu'il dort, là, Mario.
Mario :
Ben faut le réveiller, je vais reprendre du début... Surtout que c'est vraiment après les 01 premières minutes du film que tout commence. Et là, y'en a super trop à raconter.
Clément :
Hé, Ah ! NON ! J'ai... euh j'ai tout suivi...
Mario :
Je le savais que quand il ferme les yeux, c'est pour se concentrer... C'est comme Victor. Sauf que lui, il ronfle en plus...
Cécile :
Et donc, la marque ?
Mario : C'est ce qui m'a fait penser à la bibliothèque de Yanko...

Clément : Hein ? Le meurtrier était caché dans la bibliothèque ?
Mario : Euh... je sais pas. Je sais plus qui a tué qui. En fait, je sais plus s'il y avait un mort. Mais dans tous les cas, je me suis souvenu qu'autour des corps morts, on faisait des dessins... Alors j'ai fait pareil pour ma nouvelle bibliothèque.
Cécile : Ouais, surtout que Victor vient juste de faire refaire la peinture.
Clément : C'est pas grave, de toute façon Mario a jamais su dessiner.
Mario : Oui, mais ce sont pas des dessins de cadavres, ce sont des consignes d'utilisation.
Cécile : Ah, oui... Un peu comme une notice ?
Mario : Non, plutôt comme les manuels avec des dessins dans les trucs qu'on peut acheter...
Cécile :
Ouais, parfois c'est pas facile, quand même...