Les bons conseils de Charles Bukowski : fume pas quand tu picoles

Clément Solym - 10.12.2012

Zone 51 - Insolite - alcool et tabac - soirée de fête - cuite magistrale


Voilà le genre d'étude qui aurait plu à Serge Gainsbourg, et que Charles Bukowski serait ravi de partager avec les plus jeunes. Alcool et cigarettes étant les deux drogues les plus facilement consommées par les écrivains - Marguerite Duras incarnant le meilleur de la femme camée - voici quelques conseils à l'attention des jeunes écrivants...

 

 

Et ça, Bukowksi aurait pu en témoigner

Crédit ActuaLitté

 

 

Les chercheurs de l'université de Brown ont en effet tenté l'expérience sur plusieurs jeunes étudiants, histoire de comprendre si les fumeurs souffraient plus que les non-fumeurs, les lendemains de cuite. 

 

La réponse est oui. Même si ça fait marrer Bukowski. 

  

113 étudiants ont participé à l'étude, pour vérifier les faits : six bières chacun, consommées chaque heure, avec la moitié des étudiants qui ont fumé durant la soirée de beuverie. Moralité : nausées, maux de crâne, cheveux qui poussent à l'envers et autres symptômes de la gueule de bois étaient deux fois plus nombreux chez les fumeurs. 

 

Une explication ? Absolument. Même si ça fait bicher Bukowski.

 

Alcool et tabac diffusent dans le cerveau de la dopamine et leurs effets cumulés seraient deux fois plus violents le lendemain matin. Or, le chercheur Damaris J. Rohsenow, professeur au centre d'étude sur l'alcoolisme et la toxicomanie à l'université de Brown, explique qu'en règle générale, « les gens fument plus quand ils boivent, parce que la nicotine neutralise certains des effets sédatifs de l'alcool ». (via The Week)

 

Moralité, peut-être qu'un afflux de cytokines est à l'origine du débordement de toxines dans le cerveau, peut-être que les vaisseaux sanguins sont plus irrités suite à la consommation de tabac doublée d'alcool... 

 

Dans tous les cas : boire ou fumer, il aurait mieux valu choisir. 

Même si ça fait flipper Bukowski.