Les chats à six pattes d'Hemingway sont sauvés

Clément Solym - 26.09.2008

Zone 51 - Insolite - chats - six - pattes


La maison et musée Ernest Hemingway vient de résoudre un conflit qui n'aura pas manqué d'émouvoir les associations de défense des animaux. En effet, près d'une cinquantaine de chats, ayant tous pour ancêtre un certain Snowball (ou Boule de neige) qu'on avait offert en 1935 à l'écrivain, erraient sa vergogne aux alentours de la maison. Laquelle est une île - Key West - et accessoirement l'un des endroits les plus populaires et les plus touristiques en Floride.

Le département américain de l'agriculture a ainsi confirmé un accord passé avec le musée. Après avoir menacé d'une amende de 200 $ par animal et par jour - une sorte d'astreinte - pour ce que le musée n'avait pas la licence permettant l'exhibition d'animaux, comme dans un cirque, et ne pouvait pas l'obtenir, car les chats sont laissés libres, l'établissement a obtenu de conserver les félins, sur la propriété.

Anecdote, la femelle Snowball aurait présenté une polydactylie, c'est-à-dire qu'elle avait plus d'orteils que d'habitude.

Entre 2003 et octobre 2007, plusieurs réunions se sont tenues pour savoir ce qu'il adviendrait des chats. Et voilà un an, après une série d'échecs, Michael Morawski, président et directeur du musée, a décidé de recourir aux services d'un comportementaliste animal. Ce dernier a déclaré que les chats étaient en bonne santé, bien nourri et a simplement proposé une clôture spéciale pour les matous.

« Nous sommes heureux, nous avons trouvé une solution qui protège la santé et le bien-être des chats, tout en préservant l'intégrité historique » des lieux, explique Michael. L'affaire aura tout de même coûté 250.000 $ de tribunaux et les avocats continuent de s'interroger sur la légitimité d'une clôture.