Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Les drones Amazon, un moyen de livraison qui ne manque pas d'air

Antoine Oury - 02.12.2013

Zone 51 - Insolite - Amazon Prime Air - drones - livraisons de colis


D'autres vendeurs, de la pizza aux manuels scolaires, avaient tenté l'expérience, et qu'Amazon s'empare du concept ne semblait être qu'une question de semaines. Le ecommerçant a développé Amazon Prime Air, service de livraison par drone : étant donné ses relations avec les employés en chair et en os, l'offre risque de passer pour une mauvaise attitude, en altitude.

 

 

 

 

Pour Amazon, la course à la livraison en temps réduit est devenue un enjeu considérable, alors que les magasins physiques et les autres concurrents du site de ecommerce s'attachent désormais à égaler sa rapidité d'exécution. Avec Amazon Prime Air, Jeff Bezos met l'accent sur des livraisons en moins de 30 minutes, principalement dans les zones urbaines, à proximité des entrepôts que la multinationale construit un peu partout.

 

En effet, les coléoptères mécaniques ont une autonomie suffisante pour parcourir une dizaine de miles, et peuvent porter 5 pounds, un peu plus de 2 kilos, une force de travail qui permettrait déjà de couvrir 86 % des produits livrés par Amazon.

 

« D'un point de vue technologique, nous serons prêts à débuter les opérations dès que les autorisations nécessaires auront été délivrées. La Federal Aviation Administration (FAA) travaille activement à une réglementation pour les véhicules aériens sans pilote », assure Amazon. Le ecommerçant se heurte de plus en plus fréquemment à ses employés non-robotiques, et a été au centre de nombreuses affaires relatives aux droits des travailleurs, des pressions exercées sur les salariés aux conditions de travail dégradantes. Et, malgré les lois de la robotique, des drones seraient bien moins enclins à se plaindre... 

 

 

 

 

Amazon prévoit une mise en service de ses drones d'ici 4 à 5 ans. Mais attention, le décollage de ces derniers pourrait bien signifier l'ouverture de la chasse pour les libraires indépendants...