Les Konbini ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît...

Nicolas Gary - 16.08.2019

Zone 51 - Chez Wam - librairie italie - smartphone lecture livre - déontologie journalisme internet


Ah, quelles joies et merveilles que celles de la camaraderie journalistique sur l’internet : la libre circulation de l’information, le partage des idées, les échanges de point de vue et… les copier-coller. Véritable plaie du net, cette vilaine manie de croire que personne ne vous verra plonger la main dans le pot à cookies donne évidemment envie de citer du Audiard…

WTF
Giacomo Carena, CC BY ND 2.0


L’histoire d’un libraire de Bari, dans les Pouilles, nous avait passionnés : à 76 ans, Sabino Scianatico décidait d’encourager la lecture chez les jeunes, en leur offrant un livre. Et ce, à condition que ledit jeune éteigne son téléphone durant une heure. Audacieux et amusant.

Cet article avait déjà posé problème : le lendemain de sa parution, dans une bourrasque folle d'étourderie, Le Bonbon s'attribuait gentiment notre texte. Il avait fallu quelques alertes sociales pour qu’en fin de compte, un lien soit généreusement rajouté.
 


Et voici que Konbini, le bien nommé, un mois après la diffusion de l’information, découvre l’initiative du libraire – et notre article. Manon Marcillat publie alors, mais se prend les pieds dans la toile. En relisant les propos du libraire traduits, on trouve une étrange similitude d'un texte à l'autre…

Chez ActuaLitté, le 15 juillet


Chez Konbini, le 14 août


 

La proximité des deux traductions relèverait des mystères de l'Assomption, si elle ne posait pas un réel problème. Non seulement il se retrouve d’autres emprunts dans le fil du texte de Konbini. Mais surtout, le texte italien dit ceci : « I primi studenti che visiteranno la libreria Barium potranno ritirare in dono un volume a scelta, anche d'epoca, di letteratura dell'infanzia, con l'unico impegno di leggerlo spegnendo un'ora al giorno il cellulare. »
 

“Lasciatemi cantare...”


Les Italiens apprécient les phrases longues, la langue française un peu moins. Sans dénaturer le propos, nous avions donc opté pour une découpe de la phrase, avec rupture syntaxique. Que Le Bonbon avait totalement reprise, et que Konbini a repris également. Tout en omettant de signaler que les livres offerts seront des ouvrages jeunesse, contemporains ou anciens.

Contactée, la responsable éditoriale et irresponsable de l'article nous explique avoir « cité La Repubblica, qui est la source officielle de ce papier puisque c’est à eux que le libraire s’est confié. J’ai écrit mon papier en traduisant leur article de l’italien. La déontologie est de citer la source officielle et non tous les confrères qui ont repris l’info ». Chante, beau merle, chante...

Et d’ajouter : « Vous n’êtes d’ailleurs pas les seuls à avoir écrit sur le sujet, je vous suggère d’aller voir sur Le Bonbon. » Justement, Le Bonbon s’était fait épingler, mais avait reconnu sa petite incartade, en ajoutant un lien. A cette heure, toujours rien du côté de Konbini. Mais quand on vous dit que ça ose tout...
 

Parle à mon anacoluthe, ma tête est malade...


Bien entendu, ActuaLitté n’est pas la source de l’information, mais les mots utilisés, et la traduction faite des propos du libraire italiens sont de notre fait. Surtout avec la petite subtilité introduite, volontairement, parce qu’elle nous permet aussi de repérer les emprunts malencontreux et de traquer les malotrus – ici, une malotrue.

Dans la Charte des devoirs professionnels des journalistes français, le SNJ rappelle qu’un « journaliste digne de ce nom […] ne commet aucun plagiat, cite les confrères dont il reproduit un texte quelconque ». Or, sur un texte de 1633 signes, l’article de Manon Marcillat reprend bel et bien 15 % du nôtre, sans frémir ni trembler des oreilles, affirmant avec conviction qu'elle n'a rien pioché de ce qui était paru un mois plus tôt dans nos colonnes.

 La Vierge Marie, pourtant habituée, ne revient toujours pas de ce genre de miracle...


Commentaires
Ça fait bien longtemps que je considère Konbini comme un bien médiocre média, merci de contribuer à confirmer cette opinion LOL
Vous devriez aller piocher du côté de Madmoizelle.com également, en terme de plagiat et redites elles sont championnes blank stare
Il est où le lien vers l'article italien cité que se doivent d'écrire tout journaliste ?
Dans l'article.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.