Les Mousserables, James Bond, Tolkien : pour l'amour des cookies

Nicolas Gary - 10.03.2014

Zone 51 - Humour - Misérables - parodies de livres - agent 007


Il est tout à fait possible de tourner en dérision l'une des plus grandes oeuvres romanesques du XIXe siècle, laquelle a déjà eu à souffrir d'un portage au cinéma. Admettons que l'on change Jean Valjean en Jean Bon-Bon, qui cherche des gâteaux dans les rues de Paris. Et pendant que les Parisiens peinent à s'alimenter, il s'empiffre, se goinfre... un vrai bonheur. 

 

 

Cookies From Tuscany and Moka Pot

www.justgrobio.com, CC BY 2.0

 

 

Sesame Street frappe là où ça fait mal : dans la culture la plus ancrée, l'héritage de Victor Hugo, et de ses Misérables, devenus, pour l'occasion de ce détournement, Les Mousserables. L'organisation à but non lucratif fait ici un remarquable travaille de détournement, dans une cité de Paris triste à souhait, où les marionnettes façon Muppets Show sont fabuleuses. 

 

Les prostituées sont criantes de vérité et ne verront, des cookies, que l'odeur alors que Jean Bon-Bon se barre comme un crevard. Cette adaptation a été diffusée la semaine passée et réunit bien entendu des parodies de grandes chansons classiques… Véritable pourriture devant l'Éternel, Jean Bon-Bon, refuse catégoriquement de partager ses gâteaux, jusqu'à ce que… tout à coup… soudainement.. 

 

Non, c'est indicible…

 

Le film, une comédie musicale, qui l'a inspiré, avait obtenu plusieurs nominations aux Oscars, et remporté trois trophées, pour le son, le maquillage et la coiffure et la meilleure actrice. 

 

 


 

Et si vous n'en avez pas encore assez, il est possible de découvrir Life of Whooopie Pie, qui est un détournement pur et dur de The Life of Pi. Sauf que l'on a remplacé le tigre par une créature étrange… le tout sur un navire entièrement fait en cookies… Tout cela est complètement ridicule, et délectable…

 


 

Mais attention, les aventuriers du net, qui ont actuellement un peu de temps devant eux pourront également se lancer dans le visionnage de la version The Spy Who loved Cookies, un détournement de 007, toujours avec des petites de chocolat. L'agent secret saura-t-il arrêter la terrible Lady Finger avant que le monde ne soit détruit…?

 

 


 

Ou encore Lords of the Crumbs, qui évoque la légende d'un Cookie délicieux et doux, appelé « Mon précieux ». Ou presque. Et qui permettrait, pour qui aurait la recette de cette magique association d'ingrédients, de diriger le monde ? Il faudra faire appel à sa mémoire et ses souvenirs pour retrouver le divin de la recette, et parvenir à faire cuire les gâteaux dans les flammes du Mount Crumb…