Les nouveaux mots du français, ou les merveilles du confinement

Nicolas Gary - 20.06.2020

Zone 51 - Humour - vocabulaire langue française - confinement vocabulaire france - langue mots nouveaux


On les a vu poindre alors que la fin de la quarantaine nationale sonnait à peine : ils s’appellent Covid, ou encore télétravailler, déconfinement et même sexto… Les dictionnaires de référence se sont armés de nouveaux mots, ou de définitions nouvelles, durant le confinement. En somme, merci le coronavirus pour cet apport linguistique ?


Alain Rey, qui supervise Le Robert s’enthousiasmait de ce que la langue française ne s’était, elle, pas confinée. Aux côtés de cluster, geste barrière et distanciation, qui prenaient plus d’ampleur, apparaissait également une plus triste réalité, féminicide dans le Petit Larousse.


 

Grâce au coup de crayon de JAV, ActuaLitté illustre en un clin d’œil cette série d’évolutions lexicales majeures…

N’oublions pas que ces termes rappelant une période un peu lourde ne sont pas les seuls à avoir fait leur apparition : Lady Gaga et Beyonce en ont également profité pour intégrer Le Robert.


 
Retrouver d'autres créations de JAV
Sur Twitter
Sur Instagram


Commentaires
Un mot seulement qui ne devrait pas s'imposer: «cluster» !

On parle plutôt d'un foyer d'épidémie et le terme français n'a pas encore disparu,heureusement.

Contrairement à l'infortuné «surmenage» évacué sans autre forme de procès de l'usage courant par le «burn-out»...

CHRISTIAN NAUWELAERS
Enrichissement ou appauvrissement?" Distanciation" est détourné de son sens emprunté au théâtre brechtien: on devrait dire (pardon) "équidistance de" un mètre entre les individus. "Geste barrière" n'est pas une nouveauté, et à mon sens est plus belliqueux que dissuasif. Covid, la belle affaire, n'est qu'un virus numéroté...
Des mots démodés comme "pédant", "snob" ou "cuistre" sont toujours présents et définis dans nos vieux bons dictionnaires et ils qualifient si bien - pardon, Marie- votre commentaire professoral qu'il serait dommage de les avoir oubliés... Merci à Larousse et à Robert...
Que d'agressivité dans votre propos : ceux de Marie ont l'avantage de proposer une explication. Les vôtres ne sont qu'un jugement (hâtif).
Le dictionnaire enrichi annuellement n'a pas pour objet de créer des mots nouveaux mais simplement d'expliquer le sens des mots que l'actualité et particulièrement les médias ont mis au devant de la scène. On n'est pas obligé de les aimer, de les adopter ou de les utiliser à son tour, mais il est bien utile de les comprendre. Accessoirement, ces mots nouveaux illustrent une époque nouvelle...
Réponse à Marie: ne le prenez surtout pas mal mais non,pas d'«équidistance» ici !

Entre deux personnes: une distance physique minimale d'un mètre, ou un mètre cinquante ici en Belgique.

Qui devient «distanciation» en élargissant il est vrai l'acception initiale de ce terme liée au théâtre et sans rapport (jusqu'à aujourd'hui et ce nouvel usage) avec une distance physique.

Je me permets de reprendre l'exemple du Robert (en italique dans le dico,que je ne peux obtenir dans le cadre d'un commentaire) : «Tous les points d'un cercle sont équidistants du centre.»

De toute façon,une distance minimale est préconisée mais des foules de distances physiques différentes et on égales sont effectives !

Donc non aucune équidistance dans ce cas même avec de nombreuses personnes en un même lieu.

CHRISTIAN NAUWELAERS
Dans mon message précédent,je conteste factuellement le terme «équidistance» préconisé erronément (quant au sens de ce mot) par Marie.

Mais des discussions de ce genre qui peuvent être intéressantes pour tout le monde se passeront fort bien de commentaires inutilement désagréables du type «cuistrerie», «professoral» etc.

Dès que quelqu'un expose des faits,comme Mr. Alain de la Roche qui nous signale que le dictionnaire ne crée pas de mots nouveaux -non mais il en inclut chaque année, on coupe les cheveux en huit ici -mais qu'il explique le sens des mots que l'actualité et les médias mettent en avant (une info absolument capitale, un vrai scoop -excusez l'anglicisme ! On apprend tous les jours !), on pourrait le taxer d'être professoral,voire cuistre etc.

Je ne suis pas d'accord avec ce genre d'aigreur trop répandue qui tire le niveau des discussions vers le bas.

Le web est totalement pollué,empuanti par des milliards de messages agressifs,désagréables, belliqueux etc.

Si on essayait de planer loin au-dessus de tout cela, nous les visiteuses et visiteurs de ce site ?

Soyons un peu élitistes,que diable,mais à bon escient.

Ou élitaires plutôt (le souhait de la qualité mais inclusive pour tout le monde !).

On n'est pas d'accord avec une idée ?

Tant que possible -parfois ce n'est guère évident -on porte des arguments «ad rem» et non «ad hominem» (homme ou femme bien entendu et autres !).

Rangeons nos petites catapultes et ouvrons notre boîte à outils d'échanges constructifs,avec nos différences qui ont le droit d'exister sans contraintes.

CHRISTIAN NAUWELAERS

CHRISTIAN NAUWELAERS
Dans ces mots nouveaux,je conteste «cluster» puisque «foyer» existe avec la même acception: un foyer d'épidémie.

Le cluster est donc inutile.

CHRISTIAN NAUWELAERS
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.