Les romans de Karl Ove Knausgaard cassent des briques, façon Lego

Cécile Mazin - 13.04.2016

Zone 51 - Insolite - Karl Ove Knausgaard - jouer lego - scènes livres


La saga du romancier norvégien Karl Ove Knausgaard, Min Kamp – Mon combat en France, pour le moment seuls trois tomes sont sortis, traduits par Marie-Pierre Fiquet – remporte l’adhésion. Son succès s’est confirmé dès 2012 : l’éditeur original espérait en vendre 25.000 exemplaires, il en écoulera finalement 160.000 après quelques mois. Et depuis, c’est l’euphorie mondialisée.

 

 

 

Les six tomes autobiographies avaient d’ailleurs convaincu notre petite rédaction. Karl ne fait finalement que raconter l’histoire d’une jeunesse en Norvège, doublée de la mort d’un père. « Je voulais dépeindre le quotidien, tout ce qui, d’habitude, n’est pas littéraire. De la sorte, le livre tente d’exorciser le monde réel. C’est tellement rare de vivre dans l’ici et maintenant. Mais, en décrivant le monde concret, ce sens de l’ici et maintenant se manifeste très nettement », expliquait-il.

 

 

L’histoire a d’ailleurs inspiré plus d’un lecteur, puisque certains ont décidé de se lancer dans la défense et surtout l’illustration des romans. Un utilisateur d’Instagram au nom particulièrement évocateur – legokarlove – a décidé de reprendre plusieurs séquences du roman pour leur donner une vie en briques. 

 

Une douzaine de séquences que les plus assidus tenteront de retrouver sans les sous-titres, et que les autres s’amuseront à découvrir. Le grand malade derrière le compte propose même qu’on le sollicite si l’on souhaite voir l’une des séquences des livres tout particulièrement mise en scène façon l’ego... 

 

Ouaip...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Pour approfondir

Editeur : Denoel
Genre : litterature nordique
Total pages :
Traducteur :
ISBN : 9782207110010

Mon combat Tome 2 : Un homme amoureux

de Karl Ove Knausgaard

Un homme amoureux n'est pas un livre comme les autres. C'est le coup de foudre, la fusion et la séparation, toutes les étapes du sentiment amoureux qui sont décrites avec la même énergie brute et la même justesse que dans La mort d'un père. Car Knausgaard est devenu père et cette expérience bouscule tout sur son passage. Il évoque les luttes quotidiennes d'une vie de famille, l'humiliation des cours de rythmique postnatale, les disputes avec les voisins. et comment pousser un landau dans Stockholm quand tout ce que l'on veut faire, c'est écrire. Le lecteur voit, sidéré, la vie de l'auteur se dérouler sous ses yeux, dans toute sa rage et sa profonde sincérité : un homme à l'irrépressible envie d'écrire, qui oscille en permanence entre pensées morbides et énergie vitale.

J'achète ce livre grand format à 26.90 €

J'achète ce livre numérique à 8.99 €