Les Tortues Ninja menacent l'intégrité des reptiles à carapace

Antoine Oury - 05.08.2014

Zone 51 - Insolite - tortues ninja cinéma - tortues domestiques - abandon enfants


Après la sécurité nationale, les Tortues Ninja menaceraient la survie des reptiles à carapace : l'American Tortoise Rescue, spécialisée dans la protection des tortues de Miami, a publié une lettre ouverte invitant les parents à la vigilance. Ou plutôt à l'intelligence : avec la sortie du blockbuster Tortues Ninja, adapté du comics de Kevin Eastman et Peter Laird, les bambins vont vouloir leur Donatello, Raphael, Michelangelo ou ‎Leonardo...

 

 

Ninja

TRF_Mr_Hyde, CC BY 2.0

 

 

« Malheureusement, les enfants ne réalisent pas que les vraies tortues ne volent pas, ne font pas de cascades, ni aucune des acrobaties réalisées par leurs pairs de fiction au cinéma », expliquent Susan Tellem et Marshall Thompson dans leur lettre ouverte traduite par l'AFP. 

 

C'est un phénomène bien connu : à la sortie du cinéma, émerveillés, les enfants veulent leur propre tortue, et les parents, pour avoir la paix, cèdent. Sauf que l'amusement s'épuise vite, « et plus tard les tortues sont jetées illégalement dans des rivières, des lacs, des poubelles ou des toilettes, ou laissées dans des refuges surpeuplés pour animaux ». L'association attire aussi l'attention sur les propagations de salmonelle, histoire d'utiliser un argument un peu plus effrayant à destination des faibles parents.

 

Jurisprudence Harry et Edwige : pas chouette l'histoire

 

En novembre 2010, une autre espèce avait connu cet engouement démesuré : la chouette. Après le succès d'Harry Potter, les jeunes Indiens avaient fait des ravages dans la population hululante : chacun voulait son Edwige, pour ressembler au jeune Harry. Jusque dans les classes moyennes, les enfants s'étaient identifiés et le ministre de l'Environnement avait tiré la sonnette d'alarme, déplorant cette fascination soudaine et nuisible aux animaux. Faisant, par conséquent, augmenter le marché de la contrebande.

 

Problème,  ces volatiles sont protégés suite à une loi de 1972, destinée à garantir la survie de l'espèce en Inde - et seule la moitié des 30 espèces de chouettes que l'on a identifiées en Inde sont disponibles dans le commerce.

 

Rowling avait même été contraindre de répondre répondre. « S'il est vrai que tout le monde a été influencé par mes livres, en pensant qu'un hibou serait plus heureux enfermé dans une petite cage et captif dans une maison, je voudrais profiter de cette occasion pour leur dire avec autant de force que je le peux : s'il vous plaît, ne faites pas ça. »

 

Soupe à la grimace, plutôt que de tortues

 

Le film Ninja Turtles, prévu pour le 15 octobre 2014, est un peu plus sombre que la série animée que certains ont pu regarder pendant leur tendre enfance - sans pour autant s'équiper en tortues. Il y a donc bon espoir que les adolescents préféreront Megan Fox à un reptile plutôt lent.

 

Toutefois, le risque est réel : on se souviendra que la franchise Harry Potter au cinéma avait généré une explosion des ventes de chouettes et hiboux, rapidement abandonnés par les bambins. « Je sais que ce n'est pas la faute de J.K. Rowling, mais les gens ne réfléchissent plus avant d'acheter une chouette. Les chouettes ont besoin d'espace pour agiter leurs ailes cinq fois avant de se poser sur un perchoir, ou bien elles contractent des infections », expliquait Pam Toothill, du centre d'accueil pour chouettes de Crowen, dans le Nord du Pays de Galles.

 

Offrez-leur un Splinter, plutôt...