Les vétérans d'Hiroshima critiquent James Cameron

Clément Solym - 04.03.2010

Zone 51 - Insolite - veterans - Hiroshima - critiquer


C'est sympa, la tournure que prend cette histoire qui aurait dû connaître le retentissement d'un pétard mouillé, et semble plutôt prendre la route des retombées radioactives d'une bombe H... Petit mémo. James Cameron annonce qu'il vient d'acheter les droits d'un livre présentant une version un peu différente de l'histoire de Little Boy, la bombe A lancée sur Hiroshima.

Dedans, l'auteur se base sur un témoignage affirmant qu'un des ingénieurs s'était fait porter pale (hahaha... non ? pour un avion... les pales... bref) et qu'il l'avait remplacé au pied levé.

Funeste tromperie, rétorquent les descendants dudit ingénieur, le dénommé Joseph Fuoco a livré un faux témoignage et mériterait qu'on le pende s'il n'était déjà mort. Le hic est que l'ouvrage se présentait comme un récit historique, sans fiction aucune...

Charles Pellegrino, l'auteur, fait amende honorable : il s'engage à modifier au plus vite son livre, The Last Train From Hiroshima, mais cela ne suffit manifestement pas. L'éditeur furibond décide de ne plus commercialiser le livre et d'arrêter les frais avec cette histoire. Point barre, l'affaire devait s'arrêter là.

Le 509th au rapport : garde-à-vous !

Mais point du tout. Les membres du 509th Composite Group, une troupe de vétérans de la guerre de 39-45, et particulièrement présents durant les offensives contre le Japon se rebiffent. Attention, à cet âge, ça peut être dangereux. La raison ? Un email que James Cameron a fait parvenir à l'Associated Press disant : « Tout ce que je sais, c'est que Charlie ne mentirait pas, aussi doit-il y avoir une raison à ce malentendu. » En outre, le réalisateur a bel et bien l'intention de faire un film sur les bombardements d'Hiroshima et Nagasaki, même s'il n'a pour le moment pas de script et moins encore de scénario.

De là la révolte de vétérans, qui lisent dans ces propos une défense de l'auteur fautif et pour qui « James Cameron n'a pas saisi l'ampleur des fausses déclarations contenues dans le livre sur Hiroshima de Pellegrino ».

Cependant, ils sont tous prêts à apporter leur soutien à Cameron pour l'aider dans son entreprise de film sur la fin de la guerre. « Mais nous mettons fermement en garde que de nombreuses choses dans le livre de Pellegrino ne sont que pure fiction et cause de sinistres torts à la vérité historique. » Cameron a répondu qu'il prendrait contact avec eux, mais ne souhaitait pas en dire plus à la presse.

Punaise...

On oubliera de rappeler que la vérité historique, ce sont les gagnants des guerres qui les écrivent.