medias

Lire dans les vestiaires, un motif de renvoi pour un sportif ?

Fasseur Barbara - 23.04.2018

Zone 51 - Insolite - Michael Bennett NFL - Lecture Clandestine Vestiaire - Seahawks Seattle Bennett


Après avoir appris en 2015 l’amour de Kobe Bryant pour Harry Potter, c’est une triste nouvelle qui tombe pour le monde de la littérature dans le milieu sportif américain. Au sein de la National Football League sévirait une sombre discrimination : serait-il possible que la lecture dans les vestiaires puisse être un motif de renvoi ?


Michael Bennett (Jeffrey Beall, CC, BY 3.0)


L’équipe des Seahawks de Seattle a profité de l’accalmie après la saison dernière pour faire quelques changements. Le 7 mars dernier, les Seahawks ont accepté un échange de joueur. Ainsi Michael Bennett, ailier défensif de l’équipe, a rejoint les Philadelphia Eagles en échange de Marcus Johnson. À première vue, ce serait juste un moyen d’apporter du sang neuf à l’équipe. Et pourtant...

Un tweet du journaliste sportif Brady Henderson laisse à penser que cet échange aurait quelque chose à voir avec la lecture. Le 18 avril, suite à l’intervention de Greg Bishop sur la radio sportive de Seattle il rapporte une bien étrange révélation : 
 

« Michael Bennett lui a dit qu’il avait lu des livres au cours des réunions d’équipe l’année dernière parce qu’il avait déjà entendu ce que racontait Pete Carroll. Cela permet d’expliquer pourquoi les Seahawks sont allés de l’avant malgré des finances très limitées, une bonne production. »

Et ça n’a pas manqué de faire tiquer le site Melville House. Ce ne serait donc pas par manque de talent ni baisse d’efficacité que le vétéran aurait été échangé. Ce sont plutôt les discours d’encouragement du coach Pete Carroll que le sportif a préféré ignorer, en se plongeant dans les livres.

Même si Caroll ne semble pas s’offenser ni même avoir remarqué les lectures clandestines de Bennett, Ryan Harrington, auteur de l’article, admet avoir été témoin d’une situation similaire. Un proche se serait fait brutaliser plusieurs fois après avoir été surpris en pleine lecture de Moby Dick dans les vestiaires après un entrainement de foot au lycée.
 

Kobe Bryant à la retraite,
le basketteur qui aimait Harry Potter


D’après lui, le choix des Seahawks d’échanger leur joueur préférant la littérature aux exhortations sportives serait la transposition au milieu professionnel de ces intimidations. Alors, impossible de savoir si c’est la nature de la lecture ou le simple fait de préférer la compagnie d’un livre à celle de son coach qui aurait motivé cette décision, mais le doute est permis.

Rappelons que Things That Make White People Uncomfortable, le propre livre de Michael Bennett, coécrit avec Dave Zirin, est sorti au début du mois chez Haymarket Books.



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.