Littérature d'horreur : le zombie remplace le nain de jardin

Clément Solym - 13.07.2008

Zone 51 - Insolite - zombie - nain - jardin


Si l'on peut faire démarrer la littérature d'horreur au moment où Gretel doit mettre son frère dans un four, on reconnaîtra plus facilement la paternité du genre à des Lovecraft, des Clive Barker ou encore un Bram Stoker ou une Mary Shelley.

D'autant que ces derniers ne sont probablement pas étrangers à la chose que nous souhaitions vous présenter ce matin. Très à la mode dans les films d'horreur ou dans les clips de Michael Jackson, le zombie tire tout de même ses origines du vaudou, bien avant qu'Hollywood ne l'importe dans ses films.

La créature du mort-vivant, généralement avide de chair humaine, mais à défaut de grives, on mange des merles, a pourtant acquis ses lettres de noblesse avec un guide écrit par Max Brooks, dans lequel il révèle comment échapper et survivre à une épidémie de zombies. C'est magnifique...

Reste que les moeurs changent, effectivement, et qu'il est probablement temps qu'au nain de jardin, même le plus machiavélique, succédera sans peine le zombie. Une véritable réussite en matière de mauvais goût, qui sont bien évidemment tous dans la nature.

Toscano design vend cette parfaite reproduction pour 90 $ ; un accouchement sans douleur.