Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Lutte contre le piratage : le BTTN, inutile donc indispensable

Clément Solym - 27.05.2014

Zone 51 - Humour - appuyer sur un bouton - message automatique - fonctionnalités


Prenons le temps de sourire un instant, avant la fin du monde : voici l'appareil connecté qui pourrait réconcilier contrefacteurs et justiciers, ayants droits et pirates, bref, tout le monde. Il s'agit, la chose n'aura échappé à personne, d'un bouton. Qui, comme tous les boutons, pourra être pressé, ou actionné, pour la réalisation d'une action. Et là, la magie d'internet entre en jeu : on pourra lui faire faire à peu près n'importe quoi. 

 

 


 

 

Que ce soit pour qu'une fois rentré à la maison, un gamin expédie un SMS à ses parents pour les rassurer ou qu'une personne âgée, puisse solliciter de l'aide en cas d'alerte, le BTTN est l'outil idéal pour réaliser une action définie. Chose merveilleuse, des LED intégrées affichent une couleur différente selon que l'action soit Exécutée (vert, donc), En attente (jaune) ou Ratée, recommence (Rouge).

 

Pourquoi donc cet instrument pourrait fasciner les pirates ? Eh bien, avec la fonctionnalité correctement développée, il serait possible de pousser son fichier EPUB directement sur les réseaux d'une simple pression. Et à quelques centaines de mètres de là, l'éditeur découvrant que son nouveau livre est présent sur un rézo pirate pourrait simplement actionner son bouton pour envoyer un signalement de site internet qui en proposerait le téléchargement.

 

Mieux : au sein d'une maison d'édition, le BTTN pourrait servir de détecteur d'activité, en installant un script qui contraint les salariés à appuyer sur le bouton toutes les heures, mettons. Cas pratique : à la lecture d'un manuscrit, pour s'assurer que l'éditrice junior ne s'est pas endormie, une alerte lui vrillerait les oreilles si elle n'a pas appuyé sur ledit bouton. 

 

Et il est certain que bien d'autres fonctionnalités nous échappent.

 

Toutes les informations sont ici.