Massacre à la tronçonneuse : vers une littérature durable

Clément Solym - 17.12.2010

Zone 51 - Insolite - litterature - durable - numerique


David Schneiderman est un artiste multimédia. Et un écrivain. Ce qui fait lourd déjà à porter. Et il a été, voire est toujours, éditeur, d'en tout cas huit ouvrages. Sa dernière intervention n'est pas des moins remarquables.

Une vidéo violente, dans laquelle des livres ont été sauvagement mutilés - si, si - opère un petit état des lieux. Chaque année, aux États-Unis, des milliers d'exemplaires sont imprimés : on compte 150.000 livres tirés à 5000 avec en moyenne 200 pages, soit 150 milliards de pages chaque année, sans compter les couvertures.

Or, la moitié de ces livres sont renvoyés à leur éditeur, soit pour une grande braderie, soit pour le pilon. Et si la braderie n'a rien pu pour eux, c'est tout de même direction le pilon.

Voici donc une scène de massacre en bonne et due forme, pour la promotion de Blank, le nouveau livre de Davis. Publié par la maison Jaded Ibis Press, qui revendique... une littérature durable au travers des moyens numériques. Parce que les seuls ouvrages que la maison imprime sont réalisés sur commande...

En piste.





Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.