Michel Butor, de profundis : “Avec sa Consolidation, l'autre, elle m'Azoulay”

Clément Solym - 25.08.2016

Zone 51 - Humour - Michel Butor Azoulay - Consolidation roman Butor - hommage Michel Butor


À force d’entendre le président de la République qui cherche à consolider tout et n’importe quoi, les ministères s’imprègnent des éléments de langage politiques. Et voilà comment l’hommage d’une ministre de la Culture à Michel Butor se change en boulette littéraire – de celles auxquelles la précédente locatrice de la rue de Valois nous avait habitués.

 

François Hollande et Audrey Azoulay à Livre Paris

AcutaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

Butor, Modiano, même combat ? Hélas : même non-information que l’on se retrouve contraint de traiter, en traînant des pieds, et après avoir perdu au jeu de la courte paille. Sauf que, autant Fleur Pellerin pouvait avoir la – mauvaise – excuse d’être en direct à la télévision, pour avoir raté son intervention, autant les services de presse de la rue de Valois vont entendre parler du pays.

 

Dans le communiqué de presse en hommage à Michel Butor, se trouve en effet une vilaine erreur qui ne cesse d’amuser. Le roman phare de l’écrivain, qui battait alors la chamade du Nouveau roman n’est plus La Modification, mais La consolidation. Et voici comment le web hilare se moque doucement d’une ministre qui n’a certainement jamais écrit ce communiqué de presse, mais devient la risée des réseaux. 

 

 

 

Alors, comment expliquer pareille boulette ? Eh bien, cherchons : dans le livre de Galia Yanoshevsky, Les discours du Nouveau roman, on trouve bien rapprochée l’idée de consolidation et de Nouveau roman : 

« Le premier entretien tenu en 1967, qui correspond à la consolidation du Nouveau Roman en tant qu’école littéraire place Pour un Nouveau Roman dans la confrontation entre discours théorique et discours romanesque de l’écrivain et souligne la primauté temporelle, aussi bien que littéraire de l’œuvre romanesque. » C’est imbittable, certes, mais le problème est que l’entretien évoqué se déroule avec Alain Robbe-Grillet. 

 

Or, c’est probablement ce que l’on trouvera de plus proche. Moralité, un #epicfail en bonne et due forme... Décidément.

 

 

 

Signalons, plus sérieusement, que les Editions La Différence annoncent la publication pour le 22 septembre d'un nouveau recueil, une anthologie de poèmes, Par le temps qui court, qu'a établie Mireille Calle-Gruber.