medias

Michel Houellebecq : écrivain ou contrefacteur de l'année 2010 ?

Clément Solym - 27.12.2010

Zone 51 - Insolite - houellebecq - goncourt - ecrivain


Tiens, c’est amusant, ça doit faire au moins 60 minutes que l’on n’avait pas entendu parler de Michel Houellebecq et de son roman goncourtisablisé cette année.

En fait l’AFP sans vraiment trop de raisons apparentes, vient de lui re-décerner la palme d’écrivain de l’année 2010, puisqu’une nouvelle dépêche, parue début décembre, a été réactualisée, et reprise sans que l’on ne sache trop pourquoi par les rédactions internet, en masse.

Il suffit de chercher le nom de la dépêche pour se demander ce qui a bien pu nécessiter le retour de ladite dépêche. Suivez le fil suivant et posez-vous donc la question. Première publications, les 12 et 13 décembre, et hop, retour de la dépêche, le 27 décembre précisément... Le tout avec le titreMichel Houellebecq, écrivain de l’année 2010.

Bon, certes, le Michel a fait son petit brin de succès, avec les 130.000 ventes avant Goncourt, et probablement 400.000 après Goncourt. Ce qui serait amusant de vérifier, c’est le nombre de reventes réalisées pour le livre, au travers de sites dédiés à la vente d’occasion.

Peut-être que, dans ce cas de figure, on dépasserait les 600.000 exemplaires, vendus et revendus. Ou plus ?

Et Wikipedia ? Jamais entendu parler...

Ce que la dépêche passe tout de même gentiment sous silence, c’est la grande embrouille entre Houellebecq, Flammarion et Wikipedia, alors que le romancier a avoué avoir fait des emprunts certains à l’encyclopédie... Et que des questions sérieuses de violation de la licence Creative Commons BY-SA, qui régit l’utilisation et la réutilisation de Wikipedia, se sont posées.

Auxquelles l’éditeur a tout simplement répondu par un revers de manche sur la table, histoire de faire disparaître toute forme de protestation.

Un juriste, nommé Florent Gallaire avait en effet expliqué que le livre empruntant à Wikipedia, il se retrouvait contaminé par la licence d’utilisation. « On ne peut donc en l’espèce que constater l’utilisation d’extraits d’articles de Wikipédia dans l’œuvre La carte et le territoire de Michel Houellebecq, ce dernier reconnaissant lui-même les faits. De plus, constatant que cette utilisation s’opère dans le cadre d’une œuvre dérivée, et excluant donc l’exception de courte citation, on ne peut que conclure à une caractérisation du délit de contrefaçon. » (notre actualitté)

Et l’intéressé de mettre en ligne un fichier PDF, déclaré comme une contrefaçon par l’éditeur. Qui depuis, a obtenu son retrait du blog où Florent Gallaire l’hébergeait...

C’est beau, tout de même, le lobbying culturel...



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.