Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Modiano préfère déjeuner avec Fleur Pellerin que rencontrer Hollande

Bartleby - 23.10.2014

Zone 51 - Bartelby - Patrick Modiano Nobel - François Hollande président - Fleur Pellerin Culture


Recevoir le Prix Nobel de littérature, six ans après que l'Académie suédoise a consacré JMG Le Clézio, cela fait bomber le torse français – et aurait certainement fait rire sous sa moustache George Brassens. Sauf que François Hollande n'aura pas le plaisir de serrer la pogne de Pat' Mod'. 

 

 

 

 

 

Le dernier nobélisé en date, en dépit des demandes répétées de l'Élysée auprès de son éditeur Gallimard, maison à Nobel et à Goncourt, a refusé. « Des gages de discrétion ont même été donnés. Peine perdue : fidèle à sa réputation de grand silencieux [il] a décliné la proposition. » (via Figaro)

 

Refus de Modiano de rencontrer le président de la République, lequel tarde certainement à recevoir le prix français Nobel d'Économie, Jean Tirole, alors que le pays en aurait certainement besoin... apprendrait-on à marcher sur la tête ? Point du tout : la discrétion légendaire de Modiano ne visait que le Président de la République, puisqu'il a accepté une invitation ministérielle.

 

Dans l'agenda de Fleur Pellerin, il est en effet annoncé que la ministre de la Culture partagera son déjeuner en compagnie d'Antoine Gallimard, président des éditions du même nom et de Patrick Modiano, rue de Valois. Rendez-vous pris ce vendredi 24 octobre, à 13h.

 

Pour parler d'économies de (la) culture ?

 

Ou plus probablement de son dernier roman, Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier, qui avait été tiré à 60.000 exemplaires, et occupait la tête des ventes la semaine passée. Surclassant Zemmour et Terierweiler, qui ne devraient, eux, pas être invités prochainement à l'Élysée.