Mon livre préféré est signé par un algorithme

Clément Solym - 14.08.2012

Zone 51 - Insolite - Algorithmes - Science - Edition


On n'arrête pas le progrès, et le monde de l'édition n'échappe à la règle. La création assistée par ordinateur est une réalité depuis un moment, tout comme les poèmes combinatoires, qui s'appuient aussi bien sur des formules mathématiques complexes que sur un esprit ludique pas si éloigné de l'OuLiPo. Pour certains nouveaux visionnaires, la prochaine révolution de l'édition littéraire passera par le développement de la création déterminée par des algorithmes.

 

Espresso Book Machine

(auteur : sukisuki)

 

Dan Woods, rédacteur en chef de CITO Research a exprimé sur son blog Forbes les conclusions tirées de ses discussions avec Fred Zimmerman, directeur général de Nimble Books. Les deux amis de longue date ont ainsi évoqué l'idée que l'industrie du livre pourrait être mûre pour une nouvelle révolution technologique. La réflexion de Woods s'articule autour de la question de la création littéraire assistée par des machines rendues intelligentes. Guidés par de savants algorithmes mathématiques, les ordinateurs seraient capables de permettre la création automatisée de certains types de contenus textuels. 

 

Si à première vue il semble au rédacteur d'expérience que rien ne remplacera jamais la virtuosité de l'esprit humain en matière de création artistique et culturelle, il admet toutefois que la technologie peut avoir son rôle à jouer dans l'écriture. Selon lui, Zimmermman est le pionnier d'une nouvelle technique, baptisée l'édition combinatoire, qui permet de réaliser un livre à l'utilité avérée et ce, en quelques secondes et pour un coût des plus dérisoire. 

 

Ainsi, le sceptique s'est laissé convaincre par certains arguments. Cette méthode d'avant garde permettrait notamment d'accélérer le processus créatif traditionnel, de créer des contenus d'un genre nouveau, rendus hybrides par la contribution partagée entre l'homme et la machine, comme la musique électronique le fut dans son domaine il y a quelques années. Par ailleurs, la technologie pourrait aussi révolutionner les coûts en matière d'édition.

 

Le système Nimble Books de Zimmermman fonctionne de la manière suivante. L'homme commence par indiquer à la machine quel sera le coeur du sujet à traiter, il peut s'agir par exemple d'un ensemble de mots-clés ou encore d'un corps d'articles. La machine mettant à profit ses divers moteurs de recherche va ensuite rechercher parmi les sources d'informations disponibles sur le sujet, avant de compiler celles qui correspondent aux critères de la demande. Ces données rassemblées sont ensuite agencées automatiquement et de manière à prendre forme tout en correspondant à une table des matières. Cette table est adaptée à la future publication, et la machine va jusqu'à générer une couverture en adéquation avec l'ouvrage final.

 

En dehors du fait qu'une émergence de la concurrence est à prévoir sur le secteur, il serait sage pour les utilisateurs de cette technologie de ne pas en promettre trop au public et de préciser la véritable nature de leurs créations. La différenciation de la qualité des ouvrages ainsi réalisés résidera toujours dans la valeur ajoutée par les hommes impliqués dans la réalisation de ces projets hybrides.

 

Ce n'est donc pas encore demain la veille que la machine nous dira : « Hasta la vista, baby. »