Ne soyez pas complice de cruauté contre les animaux, M. Bezos !

Clément Solym - 15.11.2010

Zone 51 - Insolite - violence - combats - chiens


Après la pédophilie, les tortures sur animaux... définitivement, on trouve à peu près tout et n'importe quoi dans les étals d'Amazon, qui vient de singulièrement se faire remarquer par la PETA, People for the Ethical Treatment of Animals.

Cet équivalent de la SPA, qui possède tout de même une ramification en France, vient, par l'intermédiaire de son vice-président, Tracy Reiman, de demander à Jeff Bezos personnellement de retirer de la vente deux livres.

Dans ceux-ci, on retrouve différentes histoires évoquant des combats d'animaux, et surtout comment entraîner telle ou telle bête à mordre, croquer, taper, déchiqueter, dévorer et finalement achever son adversaire, de poils ou de plumes, au cours d'un affrontement dans des lieux probablement peu conseillables.

Le premier se destine plus particulièrement au dresseur amateur qui aimerait faire carrière dans ce monde, l'autre concerne plus précisément les chiens et les Pits plus encore. The Art Of Cockfighting: A Handbook for Beginners and Old Timers et Dogs of Velvet and Steel: Pit Bulldogs: A Manual for Owners sont ainsi pointés du doigt parce que vendus dans la partie de la librairie en ligne réservée à l'autoédition d'Amazon, la même que celle où l'on retrouve toujours des ouvrages promouvant la pédophilie. Mais pas que : l'un des deux est disponible en version papier, avec un éditeur derrière !

La lettre envoyée à Bezos, dévoilée par Galley Cat, fait état de cette vente et des conseils innommables prodigués, selon lesquels les pits guérissent très bien après un combat - s'ils ne se sont pas fait tuer durant, évidemment. « Ces livres encouragent les gens à s'impliquer dans des activités de combats de chiens et de coqs, cruelles et illégales, qui sont monnaie courante dans tout le pays. Les coqs utilisés dans ce type d'affrontement sont équipés avec des rasoirs tranchants qui déchirent la chair et les os, causant des blessures atroces et mortelles. »

Et les conditions d'entraînement des chiens ne sont guère plus reluisantes, qu'on s'en assure. D'ailleurs, un chien qui perd, et se retrouve selon toute vraisemblance dans un très sale état est finalement abandonné par son ancien propriétaire. Et qu'arrive-t-il aux chiens errants ?

« S'il vous plaît, ne soyez pas complice de cruautés faites envers les animaux : faites le bon choix et cessez de vendre des produits qui incitent à une violence criminelle contre les êtres vivants », demande ainsi le vice-président...