medias

Odyssée de l'espace pour une mèche des cheveux d'Arthur C. Clarke

Nicolas Gary - 26.06.2013

Zone 51 - Insolite - Arhtur C. CLarke - espace - soleil


Si l'écriture représente une certaine forme d'éternité, faire se balader un brin d'ADN dans l'espace en est une autre. Et pour s'assurer que sa biologie survivrait à sa bibliographie, Arthur C. Clarke avait offert quelques cheveux, avant sa mort, pour compter parmi les pionniers d'une mission en partance vers le soleil, en 2014. 

 

 

Sun Emits a Mid-Level Flare

NASA Goddard Photo and Vidéo, CC BY 2.0

 

 

Dans ce voyage à l'intérieur de l'engin baptisé Sunjammer, d'après, justement, le livre de Clarke paru en 1964, et organisé par Celestis, le romancier s'est donc offert une mèche d'éternité. Une mèche qui a un coût, selon le Guardian, puisque la présence de quelques éléments capillaires serait facturée plus de 8000 £.

 

La voile solaire qui les transportera à son bord a été montée avec la NASA, ainsi que des sociétés travaillant dans l'aérospatial, y compris Space Services Holdings - spécialisée dans l'envoi de cadavres dans l'espace.

 

Cette décision fait suite à une rencontre en 1982 entre Charles Chafer, le directeur général de Space Services Holdings, et Clarke, à l'occasion d'une conférence donnée à l'ONU, à Vienne, sur l'espace. Sans cacher son immense affection pour 2001, Odyssée de l'espace, Chafer explique que la mission 2014 a été préparée en 2000. À l'époque, un employé de la firme s'est rendu au Sri Lanka, où résidait Clarke, pour lui prendre un bout de scalp.

 

« Voici quelques mèches, je voudrais vous en donner plus, mais je ne peux pas me séparer de plus », explique l'auteur, qui décédera en, 2008, âgé de 90 ans. L'engin qui sera envoyé dans l'espace a un design similaire à celui qu'on trouve dans le récit de Clarke, publié en 1963.

 

Voilà d'ailleurs une mode qui se généralise, puisque les cendres de Hunter S. Thompson, ont été emportées par un canon tiré depuis sa ferme, dans le Colorado. De même, Iain Banks avait déjà exprimé le voeu que l'on fasse de même avec ses propres restes. A la différence que, voyageant vers le soleil, les cheveux de Clarke iront un tout petit peu plus loin...

 

Le projet Sunjammer de 27 millions de dollars a été financé par la NASA. L'immense voile solaire (38 m) se détachera de la fusée Falcon 9 pour aller à environ 300 000 km de la terre. Même si le projet est avant tout scientifique, le service mémorial de Celestis est venu se greffer à l'expérience. Cette dernière se fera dans le cadre d'un vol spatial de commémoration dont l'objectif est d'envoyer les restes incinérés dans l'espace pendant 16 ans.  

 

Le lancement de la dernière mission de Celestis, le Centennial Flight (Vol du centenaire), a été effectué le 21 juin 2013 depuis le Spaceport America au Nouveau Mexique. Mais le vol prévu pour l'année prochaine ira encore plus loin dans l'espace : « Nous sommes enfin en mesure de lancer le service Celestis Voyager, que nous avons voulu lancer depuis longtemps », a déclaré le co-fondateur de Celestis Charles Chafer.