On ne parle pas de “trou du cul” sur Kindle

Clément Solym - 15.07.2020

Zone 51 - Insolite - censure langage Kindle - dictée Kindle Fire - gros mots censure


Le puritanisme sévit sur toutes formes de support, le Kindle ne fait pas exception. La liseuse d’Amazon, et plus spécifiquement son modèle de tablette, le Kindle Fire, dispose d’un filtre anti-gros mots. De quoi imposer un langage châtié sur son appareil, au mépris de la liberté d’être grossier…


 

C’est le Digital Reader qui nous offre cette franche tranche de rigolade : parcourant depuis sa tablette son fil Twitter, il veut répondre à un internaute, et zou, la tablette supprime sa phrase. Seconde tentative, et les mêmes causes provoquant les mêmes effets, le message est supprimé.

On connaissait les modes de correction qu’impose Apple à ses appareils iOS où fuck devient duck. Et manifestement, Amazon a introduit des blocages similaires.

De fait, c’est avec l’application de dictée que la Kindle Fire bloque : les termes indélicats peuvent être écrits, mais pas question de les identifier et de les valider si l’on s’adresse à la fonction de reconnaissance vocale. 
 
Moralité, le Digital Reader s’est amusé à chercher quels sont les termes interdits, en s’inspirant de la liste des 7 mots que l’on n’a pas le droit de prononcer à la télévision, d’après l’acteur George Carlin. Un profilage linguistique réalisé en 1972. Six d’entre eux sont interdits par la tablette (leur traduction est laissée à l’appréciation de nos lecteurs…) : 

• asshole
• shit
• fuck
• cunt
• cocksucker
• motherfucker
• tits
 

Quand on envisage de les écrire, certains sont automatiquement modifiés — des termes comme Piss ou Hell seront changés en This et Hello. En revanche, des jurons comme Bitch, Titty et Ass ne sont pas identifés par le filtrage. 

Toujours amusant de s’imaginer qu’il existe des mots imprononçables, suivant les critères d’une machine…


photo : Engin_Akyurt  CC 0


Commentaires
Petite remarque: les trois mots presque en fin de chronique ne sont pas des jurons (des exclamations grossières), ce sont deux substantifs et un adjectif que l'on peut qualifier de «crus».

«Bitch» au moins -je ne me prononce pas pour les deux autres- doit faire l'objet de l'ire féministe...!

Mais s'il faut lisser et purifier le rap (par exemple) de ce genre de...considérations, bonjour le travail d'Hercule...

Enfin les Américains sont pudibonds sur la forme et atteints d'hystérie liberticide avec la lamentable «cancel culture» que certains voire certaines aimeraient importer ici !

Et cela a déjà commencé avec des exemples connus.

J'espère que la résistance sera suffisante

Elle a commencé avec cette tribune de personnalités américaines récemment publiée (reprise) dans «Le Monde».

Et qui s'inquiètent à juste titre de la liberté qui se réduit comme peau de chagrin et d'une ambiance de terreur qui s'installe où on peut se voir licencié du jour au lendemain si on a suscité le courroux d'internautes !

Même Obama,l'exemple même d'un président progressiste et un vrai anti-Trump,s'en est ému l'an passé.

Je suis totalement opposé à cette censure automatique relatée ci-dessus,mais je déteste également une vulgarité,une grossièreté et souvent une ignorance crasse tellement présentes sur le web.

Et les expectorations haineuses.

Mais le remède -les censurer -me semble encore pire que le mal.

La loi Avia,retoquée,partait de bonnes intentions mais elle aurait inévitablement conduit à des dérives et à un arbitraire insupportables.

La solution: ignorer et mépriser les propos qui le méritent et s'occuper des problèmes et tragédies qui endeuillent notre planète au quotidien...

CHRISTIAN NAUWELAERS
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.