Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Orgueil et préjugés, traduit en jargon universitaire, un péché

Clément Solym - 09.10.2013

Zone 51 - Insolite - Orgueil et préjugés - récriture - jargon universitaire


Dans cette époque où l'on a tendance à se pencher sur les oeuvres du domaine public pour exploiter des classiques, revus et corrigés, le livre de Jane Austen, Orgueil et préjugés fait l'objet d'un nouvel exercice, plutôt cocasse. En effet, dans le New Yorker, Victoria Dailey s'est lancée dans un exercice de traduction peu banal : le roman est réécrit en... jargon académique. 

 

 

Tu comprends, toi ?

Euh...

 

 

Évidemment, l'ensemble est en anglais, ce qui implique, pour le savourer, d'avoir quelques notions strictes de la langue de Shakespeare. Mais si l'on se penche un peu dessus, on aura quelques moments de grand bonheur littéraire :  

“It is a truth universally acknowledged, that a single man in possession of a good fortune, must be in want of a wife.”

Translation:

The heterogeneity of assumed intentions may incur a conclusory stereotype regarding gender selections in marriage-based societies, especially in those where the masculine hegemony of capital resources presupposes the feminization of property and uxorial acquisition.

sera rendu par 

C'est une vérité universellement reconnue qu'un homme seul, en possession d'une belle fortune, doit désirer avoir une épouse;

ou alors

L'hétérogénéité des intentions supposées peut impliquer un stéréotype arbitraire concernant les sélections de genres dans les sociétés fondées sur le mariage, en particulier dans celles où l'hégémonie masculine, en matière de ressources capitalistiques, supposer une féminisation de la propriété et une acquisition uxoriale.

 

ou encore

“ ‘My dear Mr. Bennet,' said his lady to him one day, ‘have you heard that Netherfield Park is let at last?' ”

Translation:

“My dear Mr. Bennet,” said his partner to him during one diurnal juncture, “have you heard that a hierarchical contractualized negotiation has been consensitized on Netherfield Park?”

 

peut se lire autrement

« Mon cher M. Bennet, lui dit, un jour, son épouse, avez-vous entendu que le le Netherfield Park a finalement été abandonné ? »  

et en universitaire

« Mon cher M. Bennet, lui déclara sa partenaire durant une période diurne, avez-vous entendu dire qu'une négociation contractualisée stricte a été consentie autour du Park Netherfield ? » 

 

petit dernier pour la route :  

“ ‘You want to tell me, and I have no objection to hearing it.' ”

Translation:

“You want to interact on an essential level of dynamism, and I have no objection to receiving the information aurally.”

 

rendu par

Vous voulez me dire quelque chose, et je n'ai aucune objection à l'entendre.

donne 

Vous voulez interagir sur un niveau essentiel de dynamisme et je n'ai aucune objection à recevoir l'information oralement.

 

Tout cela rend, évidemment, le texte source, création originale de l'esprit, plus émotionnellement stimulant encore, en fonction des concentrations hormonales que l'endocrinologie permet d'observer.

 

(via Open Culture)