Oubliez l'omelette : voici le livre aux champignons, à dévorer

Gariépy Raphaël - 29.06.2020

Zone 51 - Insolite - champignon micro organisme - vidéo dégustation communication - Merlin Sheldrake livre


Pour accompagner la publication de son ouvrage consacré aux champignons, le biologiste Merlin Sheldrake s’était amusé à faire pousser des fongus au sein même de son texte. Un mois plus tard, le jeune auteur nous propose une vidéo dégustation de Pleurotus ostreatus, nourri à l’encre et au papier. Dévoreur de livre de tout horizon réjouissez-vous, il est temps de prendre l’expression à la lettre. 



« J’ai écrit ce livre à propos des champignons qui, tout autour de nous, changent nos vies et sculptent nos futurs. Ces dernières semaines ce même livre qui a été dévoré par des Pleurotus Ostreatus, je vais le manger ici, et ainsi me nourrir de mes mots. »

Sur ces sages paroles, le jeune homme va découper avec précision les pleurotes des arbres qui s’entortillent autour de la couverture, avant de les faire revenir avec de l’huile d’olive et un peu d’ail. Cette vidéo dégustation peu commune de champignon littéraire fait partie d’une série de posts destinés à promouvoir le premier livre de Merlin Sheldrake, un biologiste avec une formation en sciences végétales, en microbiologie, en écologie et en histoire. 
 
 

En mai dernier, le primo-auteur publiait Entangled Life: How Fungi Make Our Worlds, Change Our Minds, and Shape Our Futures aux éditions Radom House. L’ouvrage porte sur l’importance des champignons, la façon dont ils nous accompagnent au quotidien, changent la façon dont la vie évolue et cela depuis plus d’un milliard d’années. Sans doute lucide sur le fait que l’univers du spongieux n’apparait pas si magique que ça au commun des mortels, Merlin Sheldrake nous offre une communication particulièrement bien pensée. 


Vivre champignon 


Le 12 mai dernier, Sheldrake postait sur Instagram une photo de son livre envahi par des pousses blanchâtres. « Ici, mon ouvrage est dévoré par des Pleurotus, ou pleurotes. Les Pleurotus peuvent digérer beaucoup de choses, du pétrole brut aux mégots de cigarettes usagés, et sont également délicieux. » Une affirmation que l’auteur a pu vérifier dans sa vidéo. 
 
Post Instagram - merlin.sheldrake - 12/05/20


Joueur de piano et d’accordéon, le biologiste s’est également amusé à faire un bœuf avec les micro-organismes occupés à dévorer son texte. Sheldrak a en effet enregistré l’activité bioélectrique des champignons afin de proposer une représentation sonore en temps réel de l’activité des fongus se nourrissant du livre. Les fluctuations de hauteur et de rythme rendu par l’appareil permettant de proposer un air jazzy tout à fait correct.
Enfin le jeune homme n’est pas avare en hyperbole, comme le prouvent les descriptions que l’on peut trouver sur son site, dédié à la sortie de l’ouvrage : « Ils (les champignons) peuvent changer nos esprits, guérir notre corps et même nous aider à remédier aux catastrophes environnementales. En examinant les champignons selon leurs propres termes, Sheldrake révèle comment ces organismes extraordinaires — et nos relations avec eux — changent notre compréhension du fonctionnement de la vie.» 

Et semble nous proposer un futur utopique qui ressemble furieusement au village des Schtroumpfs. 

Dévorer ses propres livres relève de l'expérience sans danger, possible à reproduire chez soi. Difficile de garantir le même résultat cependant, Sheldrake est un brasseur et fermenteur passionné et ce genre de tentative culinaire semble réservé aux spécialistes. 


Crédit photo : capture d'écran twitter


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.