Parchemin de la Mer Morte : le livre d'Isaïe au Musée d'Israël

Clément Solym - 14.05.2008

Zone 51 - Insolite - parchemins - Mer - Morte


Une partie du livre d'Isaïe est dévoilée à Jérusalem depuis mardi au Sanctuaire du livre pour la première fois en quarante ans. Ce parchemin de 7,3 mètres, l'un des milliers de documents découverts dans les grottes de la rive nord-ouest de la Mer Morte entre 1947 et 1949, restera au Musée d'Israël durant trois mois, dans le cadre de la commémoration de la création de l'État.

Ce texte est l'un des seuls livres parmi les manuscrits de la Mer Morte. Attribué au prophète qui vécut au VIIIe siècle avant notre ère, il garde une importance cruciale pour les juifs comme pour les chrétiens de par ses nombreuses allusions au Christ et de son avenir. Il contient également une image idyllique d'un avenir radieux et pacifique : « Ils briseront leurs épées pour en faire des socs et leurs lances pour en faire des serpes. On ne lèvera plus l'épée nation contre nation, on n'apprendra plus à faire la guerre. »


Rédigé par un scribe de Judée aux alentours de 120 avant notre ère, il avait été montré au public en 1965 pour la dernière fois, mais les spécialistes ayant remarqué des fissures dans le document, ils l'avaient retiré. L'ancienneté et la rareté de ces documents en font des objets très surveillés, et les plus vieux éléments en hébreu connus. Leur exposition nécessite des conditions extrêmement contrôlées et très strictes.

Un autre extrait de parchemin sera exposé, lui, au Centre des Congrès de Jérusalem, où le président Bush doit venir prendre la parole cette semaine, au cours de sa visite en Israël. Ce dernier contient le psaume 133, disant : « Voici combien il est bon et agréable pour les frères d'habiter ensemble dans l'unité. »