Paul Theroux et VS Naipaul se réconcilient après 15 ans

Clément Solym - 30.05.2011

Zone 51 - Insolite - theroux - naipaul - reconcilier


Il y a des brouilles qui ressemblent à des 'jamais, plus jamais', et dans la littérature comme partout ailleurs. Pour exemple, quand Verlaine dit à Rimbaud, « Je tire », le poète des Ardennes à tort de comprendre « je me tire »... Ah, ces enfants de la balle...

Hier, durant le festival de la Hay, ce fut une rencontre historique, et une poignée de main salutaire : VS Naipaul, Nobel de littérature, et son ancien protégé Paul Theroux, qui ne s'étaient plus parlé depuis 15 ans, ont finalement enterré les rancoeurs anciennes.

Grâce à Ian McEwan.

Amis de 30 ans, fâché de 15...

Entre les deux hommes, le torchon s'était mis à brûlé alors qu'il s'était rencontré et aimé au premier regard durant un voyage en Ouganda, en 1966. S'en suivirent trente ans d'amitié solide, jusqu'au jour où Naipaul mit aux enchères un livre offert par Theroux - un de ses propres livres, dédicacé à l'attention de Naipaul.

Pourquoi ce geste ? Parce que sa propre épouse avait un peu fricoté avec Paul et que l'homme en avait violemment pris ombrage.

Et aux trente années d'amitié firent place quinze années de franche détestation, par interviews interposées, par piques décochées contre l'un contre l'autre, réaction dans les médias, et ainsi de suite...


Ian McEwan s'est ainsi montré rusé renard : Paul Theroux voit au loin Naipaul... « Je devrais lui dire bonjour, mais je ne veux pas... » Insistance de McEwan : la vie est trop courte pour se fâcher avec les uns et les autres.

S'approchant, ce sera finalement une poignée de main ferme et respectueuse : tu me manques, tu me manques aussi, et hop, réconcilions-nous...

Observons deux, voire trois papillons, puisque ta femme est là...

Blagues desprogiennes mises à part, Telegraph publie la photo de ce qui semble bien être un véritable moment historique...