Paulo Coelho organise le piratage de ses propres livres

Clément Solym - 20.02.2008

Zone 51 - Insolite - Paulo - Coelho - piratage


C'est une nouvelle qui officiellement annoncée, a tendance à faire hurler de rire, car le stratagème est orchestré par l’écrivain depuis 2005. On en trouve différentes traces sur des réseaux de partage de fichier, mais le plus évocateur est sûrement BitTorrent, qui jette un sacré pavé dans la mare.

« Je trouve ça fantastique. »

Selon l'auteur, qui justifie pleinement son acte, en 2001, il a vendu 10.000 copies. Et ce procédé aura fait grossir ses ventes : « Je trouve ça fantastique. Vous donnez la possibilité au lecteur, de lire votre livre et de choisir s'il souhaite l'acheter ou non. C'est ainsi que je me suis lancé sur BitTorrent, et j'ai lancé toutes mes publications... Puis j'ai créé un site nommé The Pirate Coelho. » On croit rêver.

Alors que son éditeur a déjà mis en place un système de lecture en ligne de l'oeuvre intégrale, sans restriction, mais sans possibilité de sauvegarder le document, l'auteur contre-attaque depuis un bon moment. Il aurait par ailleurs engagé des lecteurs fans, de différents pays, qui scannent ses livres en différentes langues et les lancent sur Internet ensuite. « Croyez-le ou non, mais les ventes de livre ont augmenté considérablement grâce à The Pirate Coelho », insiste-t-il.

Et des ventes qui loin d'en souffrir, augmentent

Selon quelques chiffres, on estime à plusieurs millions le nombre de téléchargements de ces fichiers. Par ailleurs, un autre événement semble confirmer l'attitude de l'écrivain. En 2000, il publiait sur Internet un court texte téléchargé à des milliers de fois. Si personne n'a posé de commentaires sur le site, le livre sortit six ans plus tard, Like a Flowing River s'écoula à 180.000 exemplaires dans son édition anglophone.

« C'était pourtant là un livre que je n'avais pas l'intention de vendre. Mais les gens attendaient qu'il apparaisse sur les étals en tant que livre officiel. » Et d'ajouter : « Les livres représentent une technique qui a été développée voilà plus de 500 ans. Et elle fonctionne très bien. »

Une petite vidéo vous en apprendra d'ailleurs un peu plus. De notre côté, nous attendons la réaction des éditeurs, qui disposent des droits de traduction...