PCF : sauvegarder Robespierre, plutôt que le Petit Prince

Clément Solym - 09.05.2011

Zone 51 - Insolite - robespierre - communistes - archives


Robespierre qui roule n'amassera pas mousse en dehors du territoire français, vient de s'exclamer le parti communiste, qui réagit vivement à l'annonce d'une prochaine vente aux enchères de manuscrits signés de la main du révolutionnaire français, parfois un peu excessif...

Pierre Laurent, secrétaire général du PCF, s'indigne donc que la vente qu'assurera la maison Sotheby's permette que s'envole loin de la France les différents documents de Maximilien, dit Maxou. La vente, estimée entre 200 et 300.000 €, doit avoir lieu le 18 mai et réunit le Discours des Jacobins sur la guerre, en date du 25 janvier 1792, ou encore le Discours du 8 Thermidor, prononcé la veille de son exécution. (notre actualitté)

Pour Pierre Laurent, il est ainsi « impensable que ces documents et sources historiques quittent la France au risque d'être dispersés ». Et d'en appeler à la conscience du ministère de la Culture, qui devrait faire en sorte que ces archives soient « conservées et rendues accessibles au public et aux chercheurs ».

Tout cela est bel et bon, en effet, et l'on ne doute pas que Frédéric Mitterrand, ainsi interpellé, agisse le plus rapidement possible pour que les documents « rejoignent l'une de nos institutions nationales », comme le réclame Pierre Laurent. D'ailleurs, ce dernier affirme que le PCF agira en ce sens, et il souscrit pleinement à « l'initiative de souscription nationale engagée par la Société des études robespierristes (SER) ».

Et que toutes les bonnes âmes se donnent la main pour faire une grande ronde, afin de sauvegarder ce bien culturel du patrimoine historique français. De souche.

Ce qu'il est amusant de remarquer, c'est que Pierre Laurent ne lit pas ActuaLitté, sinon, il saurait que durant ces mêmes enchères, sera également vendu un tapuscrit de Saint-Exupériy, du Petit Prince, fierté de la littérature française, voire mondiale, et personnage autrement plus sympathique que Robespierre.

Lequel eut une fâcheuse tendance à trancher des têtes, dès lors qu'on lui en donnât les moyens.

Mais en somme, les goûts et les couleurs...