#PetitOursBrun : comment ruiner de façon hilarante la candeur de l'enfance

Nicolas Gary - 16.02.2016

Zone 51 - Humour - Petit Ours Brun - Bayard détournement - album jeunesse


Ça ne va pas tarder à être le buzz de la journée : Twitter n’a pas forcément la mémoire des détournements dont le personnage de Martine fut victime. Mais les internautes se souviennent que ces couvertures innocentes avaient été pour le moins malmenées. Et voici que le héros des éditions Bayard, Petit Ours Brun, se retrouve totalement pris au piège. Pour le bonheur de tous.

 

 

 

Au départ, il semble que ce soit Golden Moustache qui ait décidé de se faire plaisir. « Aujourd’hui sur Twitter, nous avons décidé de ruiner votre enfance en lançant le hashtag #PetitOursBrun dont vous allez rapidement comprendre le principe. » En s’emparant du petit ourson qui a accompagné l’enfance d’une immense foule d’enfants, il aura suffi de quelques clics pour que les couvertures deviennent motifs à fous rires. 

 

Contrairement à l’aventure de Martine, il ne semble pas que ce soit un Cover Generator qui soit à l’œuvre. En octobre 2007, un site se lançait avec pour intention de détourner la naïve Martine : les internautes pouvaient alors créer le titre qu’il souhaitait. On retrouve alors sur Google images de toute la créativité dont internet fit preuve. 

 

 

 

Mais voilà : l’éditeur Casterman était intervenu, et demandait à ce que le Martine Cover Generator disparaisse, un mois après sa création. « La galerie présentant des couvertures en totale contradiction avec l’univers de Martine, l’éditeur souhaitait qu’il soit fermé afin de ne pas risquer de semer le doute dans l’esprit de son jeune lectorat », expliquait l’éditeur du site.

 

Golden Moustache a initié la tendance, et voici que tout Twitter se prête au jeu : 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 


 

 

 

Or, certains, en plus du détournement de Petit Ours Brun, auront eu un brin de mémoire... Ah,, les joies indicibles de la littérature pour les enfants...