Philip Pullman et Rowling : des créateurs de bonté, selon un évêque

Clément Solym - 17.06.2009

Zone 51 - Insolite - Pullman - Rowling - dieu


Alors que l'Église catholique a mis à l'index son livre estimant que Philip Pullman avait livre « de l'athéisme vendu aux enfants », qui dissimulaient des « intentions cachées » destinées à « critiquer le christianisme », un évêque a récemment rendu à César ce qui lui revient.

En effet, l'évêque de Stafford, le révérend Gordon Mursell, a salué une grande qualité présente chez l'auteur et dans son oeuvre, que de « rendre la bonté attractive ». Dans une lettre adressée aux ouailles de son diocèse, de Lichfield, ce dernier explique : « Un des plus grands défis auxquels l'humanité est confrontée (et a toujours fait face) est de savoir comment rendre 'le bon' séduisant. »

Et d'évoquer plusieurs auteurs et artistes « qui ont réussi à le rendre possible », notamment CS Lewis, JK Rowling et Philipp Pullman. Ces auteurs ont su créer des personnages qui incarnent la bonté même et parviennent à séduire les lecteurs.

Étonnant, d'autant plus que Rowling avait été attaquée sur la même base par l'Église, qui qualifiait Harry Potter d'hérésie. Pour Philip Pullman, la question de Dieu est... lointaine : « Peut-être qu'il existe un Dieu. Tout ce que je sais, c'est s'il existe, il n'a pas vraiment fait ses preuves sur Terre. Mais allons plus loin, je dirais que ceux qui affirment la présence de Dieu ont trouvé la plus belle excuse pour se comporter très mal. »