Philippe Val et Charlie Hebdo : La rutpure définitive

Clément Solym - 04.03.2011

Zone 51 - Insolite - philippe - val - charlie


Tout a commencé avec l’affaire Siné, lequel s’était vu vertement viré en juillet 2008, pour avoir osé critiquer le petit Jean Sarkozy, ce que Philippe Val alors directeur du journal, n’avait pas apprécié (notre actualitté).

Mais peu de temps après, ce dernier quittait à son tour l’hebdomadaire au profit de la radio France Inter, gardant toutefois des parts dans son ex-journal.

Nouvel épisode dévoilé hier matin par Libération : Philippe Val décide de vendre ses 525 parts (ce qui représente 35% du capital) à Charb et Riss respectivement directeurs de la publication et de la rédaction de Charlie Hebdo.

On ne sait pas si cette décision de rompre complètement avec Charlie est une réponse à l’édito de Charb publié la semaine dernière et qui accusait France Inter d’interdire Charlie Hebdo dans leur revue de presse, actuellement « aux mains de sarkozystes pommadés », selon ses dires.

Parallèlement, Cabu le co-fondateur avec Val, de la nouvelle version de Charlie Hebdo, lancée en 1992, a lui aussi revendu ses parts à Charb et Riss, qui détiennent désormais chacun 40% du journal, les 20% restants appartenant au responsable de la comptabilité et des finances, Eric Portheault. Toutefois Presse News cité par Libération, précise que Cabu devrait continuer de collaborer avec l’hebdomadaire.

Voyant la rupture totale entre Philippe Val et Charlie Hebdo, actuaBD n’hésite pas à suggérer un retour de Siné, au sein de la rédaction. Ainsi, « sa victoire serait complète ».