Plagiat : Les excuses de Shia LaBeouf à lire entre les nuages

Clément Solym - 02.01.2014

Zone 51 - Insolite - Shia LaBeouf - Daniel Clowes - plagiat


On a la classe, ou on ne l'a pas : dans le cas de Shia LaBeouf, pris en flagrant délit , la main dans la boîte à cookies du plagieur, il fallait des excuses à la hauteur du crime commis. Bien hautes, et visibles... dans le ciel, par exemple, oui... Le ciel de Los Angeles, où le romancier Daniel Clowes, victime de Shia a pu lire un message laissé par un avion : «  I am sorry Daniel Clowes ». Original...

 

 

 

 

La preuve en images est encore plus amusante, que Shia s'est confondu en excuses durant plusieurs jours sur Twitter. Pour avoir repris des éléments du comics de Clowes, Justin M. Damiano, pour son court-métrage Howard Cantour, Shia s'est ainsi pris une avalanche sur le crâne. 

 

« Je n'ai jamais parlé ou rencontré M. LaBeouf. Je n'ai même jamais vu un de ses films, et j'ai été choqué, c'est le moins que l'on puisse dire, quand j'ai vu qu'il s'était approprié le script et même quelques visuels, à partir d'une histoire très personnelle que j'avais écrite il y a 6 ou 7 ans, en la présentant comme son propre travail », explique Daniel Clowes.

 

Or, si l'intention est louable, rappelons que Clowes habite de l'autre côté, vers San Francisco, dans la région de la Baie, et qu'il est possible qu'il n'ait pas vu le message depuis sa fenêtre... Pourtant, les équipes d'aviateurs chargées de son écriture ont bien bossé : durant une partie de l'après-midi, le message est resté visible dans le ciel de la ville. Et pour cause, le message ne mesurait pas moins de 5 miles de longueur...

 

 

 

Pour l'heure, on ne sait toujours pas si Clowes a l'intention de porter plainte contre Shia, qui a promis, a plusieurs reprises, de faire beaucoup plus attention durant cette année aux messages qu'il diffuserait sur les réseaux... Surtout qu'entre temps, l'intéressé s'est fait repincer, pour des emprunts, cette fois à l'oeuvre du Français Benoît Duteurtre...