Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Plus que jamais, aller au bois en lisant Ulysse de James Joyce

Clément Solym - 16.12.2013

Zone 51 - Insolite - James Joyce - Ulysse - édition manucrite


Il faut avoir aimé, et pour cela, avoir lu, le roman Ulysse de James Joyce, pour s'amuser, quatre-vingt-dix années plus tard à en réaliser une édition si fascinante. Que le livre restera gravé dans le marbre de l'histoire littéraire, la réalisation de Charlene Matthews elle, est de ces bois dont on ne fera pas des pipes...

 

 

 

 

Ulyse fut achevé le 30 octobre 1921, et le 30 octobre 2011, l'artiste s'est lancée dans la fabrication complexe et tortueuse d'une intégrale du texte - soit 265.000 mots - qui a été transcrite sur trente-huit morceaux de bois, d'une hauteur de 2,1 mètres et d'un diamètre de 7 pouces. 

 

Un voyage inédit, à déplacer pour parcourir le texte, et dans lequel se déplacer littéralement, avec option bruit et odeur, réellement. C'est que, si Joyce invite à une promenade à l'intérieur de Dublin, c'est un parcours à travers l'oeuvre de Joyce que Charlene a mis au point, sentant qu'elle entretenait « une véritable histoire d'amour », avec l'écrivain. 

 

La réalisation de ce projet est vraiment sidérante, avec des plans pour structurer l'édition du texte sur les différentes ‘tringles' de bois. « Je savais que le projet me prendrait un certain temps », reconnaît l'artiste, qui pour parvenir à le concrétiser a effectué une véritable cartographie des pages et de la structure que prendrait cette édition.

 

 

 

 

« Ce que je souhaite, c'est que les gens voyant ces rondins retiennent la magie de l'écriture manuscrite, la beauté de l'écrit. La beauté d'un objet fait à la main, que l'on ne peut réaliser qu'en le faisant manuellement. »

 

Et d'ajouter : « L'idée ? Je voulais faire quelque chose de beau. C'est ainsi que j'ai choisi de passer mes nuits. j'avais des raisons très personnelles de le faire, mais elles sont sans relation. C'est juste mon projet de livre d'art le plus récent. »

 

via Booktryst