Plus que jamais, Amazon tiendra ses employés dans ses serres

Cécile Mazin - 14.07.2016

Zone 51 - Insolite - Amazon employés verdure - arbres oxygène construction - salariés pression Bezos


Le point commun fondamental entre le travail en entrepôt et celui de bureau, chez Amazon réside avant tout dans la pression constamment maintenue sur les équipes. Or, pour chacun de ses employés qui bossent dur, le géant américain souhaite offrir des solutions. Dans un premier temps, donc, c’est à Seattle que Jeff Bezos a décidé de jouer à Peter Pan, et de faire construire son Pays Imaginaire...

 

 

 

Dans le centre-ville – où se trouve le siège social d’Amazon – des travaux sont en cours pour la construction d’une serre, destinée aux employés de la firme. Elle est présentée comme une sorte de refuge, dans les arbres, avec près de 3000 espèces de plantes – dont beaucoup en voie de disparition. 

 

Si le New York Times n’avait pas signé cet article, on se demanderait s’il ne se trouve pas de la marijuana parmi les plantes...

 

L’ouverture au public de cet espace n’est pas encore prévue, bien que déjà programmée : pour l'heure, seuls les employés de Bezos en profiteront. Et l’on comprend bien qu’il s’agit là, pour la firme, de redorer son blason après avoir été accusée de faire subir les pires traitements à ses salariés. Aussi bien dans les entrepôts – où désormais, les voleurs seront exposés sur écrans géants en train de commettre leur larcin, avant d’éventuellement, se faire couper un doigt.

 

Mais également dans les bureaux : d’anciens employés assuraient que les gens perfectionnistes venaient travailler chez Amazon, « pour s’y sentir minables ».

 

C’est un trou de verdure où chanteront les employés d’Amazon

 

« Une personne stimulée par l’énergie de la concurrence peut être heureuse dans une culture d’entreprise qui va dans ce sens, alors que quelqu’un de créatif, qui aime inventer, peut choisir d’aller ailleurs », avait assuré le grand patron, au coeur de la polémique. Mais manifestement conscient que cela ne suffisait pas, il a opté pour la solution Fabriquer des maisons dans des arbres...

 

D’ailleurs, d’autres serres Amazon seront mises en chantier à compter de 2018, si l’expérience est concluante. L’idée reste en effet de pouvoir proposer un environnement de repos et de détente, et de vérifier l’impact que ces espaces verts peuvent avoir sur le moral des employés. 

 

Mais personne ne se préoccupe des conséquences sur le moral des plantes ?

 

Le budget du chantier n’a pas été dévoilé, pour sûr, mais la firme jure que, depuis une dizaine d’années, elle a investi plus de 4 milliards $ pour la construction de ses bureaux dans la ville. 

 

A quand le Pays imaginaire, vraiment ?