#PoeticDogs : des écrivains prestigieux et des chiens à adopter

Cécile Mazin - 15.12.2014

Zone 51 - Insolite - chiens auteurs - portraits adopter - campagne financement


Trouver un foyer à un chien placé en refuge... voilà une éternelle belle histoire. Dan Bannino est un photographe italien, qui voilà un an, a adopté un chien, baptisé Rothko. « Depuis ce jour, ma vie a changé », assure-t-il. Il en a conçu un projet-photo, #PoeticDogs, mêlant ses deux passions, associées à des portraits d'écrivains célèbres.

 

 

 

 

L'objectif est de présenter l'histoire merveilleuse de chiens sauvés des refuges, tout en sensibilisant le public à l'adoption d'animaux. Dan réclame le soutien des internautes pour la réalisation de son aventure, et vise 6000 € de financement participatif pour la réalisation d'un livre spécial. 

 

Dans l'ouvrage, on retrouvera les histoires les plus étonnantes racontées par des particuliers qui ont adopté un toutou. Sa campagne a débuté le 25 novembre et s'achèvera le 24 janvier. C'est ainsi que Baudelaire, Dante, Marc Twain, Wiliam Burroughs et bien d'autres écrivains sont convoqués pour l'opération, présentée sur Indiegogo.

 

 

 

 

#PoeticDogs s'appuie en effet sur une ressemblance, parfois assez personnelle, entre un chien et un auteur. De quoi associer l'image prestigieuse, sinon reconnue, des écrivains avec celle d'un animal. « La plupart de ces chiens ont souffert de la faim, de maladie, de solitude et sont encore prêts à donner leur affection à chaque être humain qu'ils voient, de la même manière que de nombreux grands artistes l'ont fait par le passé, nous léguant un trésor et un héritage de leur art précieux », souligne Dan.

 

Et si le visage de l'auteur ne se retrouve pas exactement dans celui du chien, leurs expressions faciales sont assez proches. « L'histoire de Rothko est un de ces millions de cas, et nous aimerions partager avec d'autres notre expérience. Nous espérons répandre cette idée, et que les gens puissent adopter un chien, plutôt que de l'acheter. »

 

  

 

 

Et même Rothko prend activement part à la campagne de crowdfunding, en remerciant chaleureusement les premiers participants.