Ponden Hall, les vrais Hauts de Hurlevent, est à vendre

Camille Cado - 13.03.2019

Zone 51 - Insolite - Brontë livres inspiration - Wuthering Heights demeure maison - Ponden Hall Brontë


Les propriétaires actuels de la maison, Julie Akhurst et Steve Brown ont acheté le domaine de Ponden Hall en 1998. Après l'avoir utilisé comme chambre d'hôtes, accueillant à la fois les passionnés de Brontë et les voyageurs,  le couple envisage maintenant de prendre sa retraite, et met donc la maison sur le marché. Avis aux amateurs.

Ponden Hall, via facebook

L'histoire remonte à septembre 1824, lorsque Emily, alors âgée de six ans, et Anne, âgée de quatre ans, traversent les landes du Yorkshire. Lorsqu'un orage menaçant s'est mis à gronder, les deux jeunes filles, accompagnées de leur frère Branwell, décident de s'abriter dans ce grand domaine appelé Ponden Hall. Après cet épisode, la famille a continué à fréquenter la maison, devenant même ami avec les Healton, les propriétaires à cette époque.

Ce domaine aura marqué les Brontë dans leur écrit. Le seul roman d'Emily, publié en 1847 sous le titre de Wuthering Heights (Les Hauts de Hurlevent , traduction de Frédéric Delebecque pour Le Livre de Poche) serait en effet inspiré du lieu. Il se déroule d’ailleurs dans les landes du Yorkshire. 

Pendant des siècles, les amateurs de littérature du monde entier ont spéculé sur l'inspiration du décor du roman. L'architecture y est décrite si précisément qu'elle semblait reposer davantage sur la réalité que sur un lieu fictif, et Ponden Hall serait bien la propriété qui a servi de modèle pour l'ouvrage d'Emily. 
 

Un achat par hasard


La famille qui vend la propriété en est propriétaire depuis juin 1998. Steve Brown affirme que sa femme et lui sont tombés sur Ponden Hall par hasard, sans même savoir que le domaine était à vendre. « Nous avons été immédiatement frappés par l'architecture imposante de la maison », dit-il. « Nous avons ensuite déploré le fait que de telles maisons ne sont jamais disponibles sur le marché, puis nous avons continué notre ballade. » 

Trois jours plus tard, un ami a appelé le couple à propos d'une simple publicité dans le journal, indiquant qu'une maison que les soeurs Brontë fréquentaient était à vendre. « Nous avons pris rendez-vous pour visiter la maison, sans intention de l'acheter. Lorsque nous sommes arrivés devant, nous sommes restés choqués, c'était la maison que nous avions admirée quelques jours plus tôt », explique Brown. « À la minute où nous avons franchi le seuil et parcouru le long couloir, nous avons été éblouis par la maison. » Neuf mois plus tard, Brown et Akhurst emménageaient. 
À l'origine, Ponden Hall appartenait à la riche famille Heaton. Le domaine comprenait une maison, une ferme, un moulin à maïs, une brasserie, deux carrières et un atelier de textile. Lors de la rénovation, tous ces bâtiments séparés ont été assemblés pour former une seule et même demeure, « une demeure de seigneur », souligne Brown. 
 

Ponden Hall et Emily Brontë


Les Brontë, très amis avec les Heaton, venaient souvent séjourner dans la demeure. Emily y fréquentait surtout la belle bibliothèque, qui possédait une collection impressionnante de livres, dont une édition du Premier folio de Shakespeare - la première publication de ses pièces de théâtre en 1623, dont on ne compte que 228 exemplaires dans le monde. 

Les spécialistes de l'auteure ont répertorié le catalogue de tous les livres de la bibliothèque qui auraient pu influencer et inspirer le grand opus d'Emily.  « C'est incroyable de s'imaginer qu'Emily était assise ici, à lire », a déclaré Ackhurst. « La bibliothèque comprenant en plus des romans gothiques et des livres sur la nécromancie et la magie noire. » 

Autre salle qui aurait inspiré Les Hauts de Hurlevent, la salle appelée Earnshaw Room (nom qui sera d'ailleurs utilisé pour nommer la famille du roman). Elle comporte une petite fenêtre, semblable à celle décrite dans l'une des scènes les plus saisissantes de l'oeuvre. En effet, pendant une nuit agitée du narrateur, Mr Lockwood, il entend une branche cogner contre la petite fenêtre de sa chambre. Lorsqu'il s'approche pour saisir la branche importune, ses doigts se ferment sur ceux d'une petite main glacée... 

« Il ne fait aucun doute que Ponden Hall a été l'inspiration architecturale pour Les Hauts de Hurlevent », assure Nick Holland, expert des Brontë. « On y retrouve le même portique central, la même plaque portant la date de rénovation, ainsi que les hautes fenêtres en treillis. »

Autre référence possible, l'histoire d'Emily Brontë commence en 1801, l'année même des travaux de rénovation à Ponden Hall, commémorés par une plaque au-dessus de l'entrée principale. 
 
Pendant plus de 20 ans, Brown et Akhurst ont exploité la propriété en s'efforçant d'honorer son histoire littéraire.  « Nous avons toujours accueilli avec un grand plaisir les passionnés de Brontë. D'ailleurs, nous avons même autorisé la Société Brontë à organiser des visites », a déclaré Brown. 

« Julie a également proposé des visites de Ponden Hall, destinées aux habitants de la région qui n'avaient pas besoin de séjourner, afin qu'ils puissent également profiter de cette riche histoire ».

Pour les intéressés, ce lieu historique de 5 000 pieds carré, soit de plus de 464 m2 est affiché au prix de  £ 1.250.000 soit la modique somme de 1.456.253 euros. 

Via Smithsonian


Commentaires
❤❤❤😱
Remettez la statue de la vierge qui devait se trouver au-dessus de la porte, svp! Sans elle le lieu paraît encore plus austère, voire sinistre!

- J'ai adoré le bouquin surprised
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.