Pour rendre la lecture sexy, elles enlèvent le haut - littéralement

Nicolas Gary - 06.05.2014

Zone 51 - Insolite - New York - Central park - club de lecture


Certains se souviendront de l'initiative délirante réunissant des filles nues, ayant décidé de lire des ouvrages censurés - Naked Girls Reading: Banned Books. L'opération débutée en 2011 fait toujours parler d'elles chez ceux qui la découvrent. Mais dans notre monde où, n'est-ce pas monsieur Meyer, le futur ne manque pas d'avenir, il devenait inenvisageable de ne pas créer un club de lecture, réunissant des femmes nues. Si, si, c'était tout simplement impensable.

 

 

 

 

Topless Pulp Fiction - fiction, pas friction… - est évoqué par le Huff Post américain, qui prend soin de déployer plusieurs photos permettant d'apprécier les saines lectures dans les appareils les plus simples, de ces jeunes femmes. Et comme le printemps a laissé place aux premiers bourgeons, les femmes ont décidé de savourer leurs lectures dans une atmosphère propice à l'épanchement, laissant, comme l'aurait presque écrit Baudelaire, leur coeur mis à nu.

 

Les femmes membres de The Outdoor Co-Ed Topless Pulp Fiction Appreciation Society ont donc repris du service, avec pour vocation de rendre la lecture plus sexy - et très clairement, au sens littéral. Leur lieu de rendez-vous de prédilection est bien entendu Central Park. Et foin de la censure, elles revendiquent tout simplement, et depuis quelques années maintenant et de rappeler à tous les New-Yorkais que le Topless est tout à fait légal dans la ville.

 

Par extension, dans les parcs…

 

Leur slogan ? « Brûler les soutifs, pas les livres ». Et les lectures ont repris depuis quelques jours, que ce soit au mémorial de John Lenon du Central Park et dans d'autres espaces, pour des lectures toujours plus passionnées, que ce soit en papier ou en numérique. 

 

Pour suivre leurs prochaines aventures, le fil Twitter est tout indiqué.