medias

Pourquoi ne pas profiter de la Nuit de la Lecture pour découvrir des Hôtels littéraires ?

Cécile Mazin - 13.01.2017

Zone 51 - Insolite - Nuit de la lecture - hôtels littéraires France - livres auteurs univers


Ils sont situés à Paris, Rouen ou Clermont Ferrant, et tous ont une démarche littéraire avouée : au sein de la Société des Hôtels littéraires, la mission est de faire découvrir des livres et faire aimer des auteurs en présentant leur univers et en mettant des centaines d’œuvres. Depuis 2013, ces lieux de vie et de littérature s’ouvrent aux curieux.

 

À chaque chambre, un personnage ; un livret racontant l’auteur et son œuvre ; des œuvres d’art qui évoquent l’univers de l’écrivain ; des éditions originales ; des manuscrits… L’établissement de Clermont-Ferrand, consacré à Alexandre Vialatte, est le dernier en date.

 

« J’ai créé la Société des Hôtels Littéraires pour partager l’amour des livres avec ces milliers de visiteurs que je ne connais pas, mais qui, je le sais, sont heureux de retrouver un auteur ou un livre au hasard d’un voyage à Paris, à Rouen ou à Clermont-Ferrand », indique Jacques Letertre, président de la société des Hôtels Littéraires.

Le Swann Paris

 

Le Swann est le premier hôtel littéraire entièrement consacré à Marcel Proust et à son univers. Au cœur du quartier historiquement proustien de la plaine Monceau et de Saint — Augustin, Le Swann présente une collection d’œuvres originales sur l’écrivain avec le désir de faire découvrir et aimer Proust dans un cadre chaleureux.

 

 

 

Un lieu unique conçu par un amoureux des œuvres de Marcel Proust, qui donne vie à une adresse parisienne consacrée à l’écrivain afin de partager cette passion avec tous les visiteurs de l’hôtel.

 

Le Flaubert Rouen

 

Idéalement situé dans le cœur historique de Rouen, tout près de la place du Vieux-Marché, l’hôtel littéraire Gustave Flaubert rend hommage à l’écrivain dans la ville qui l’a vu naître et où il a passé la plus grande partie de sa vie. Les chambres sont personnalisées autour d’une œuvre, d’un personnage, d’un lieu ou d’un ami intime de Flaubert : Emma Bovary, Frédéric Moreau, Mégara, Guy de Maupassant, etc.

 

 

 

Exposées à l’entrée de l’hôtel, les éditions originales des œuvres de Gustave Flaubert constituent un ensemble précieux, des ouvrages les plus célèbres aux titres les plus rares. On rencontre ainsi les premiers tirages de Madame Bovary (Michel Lévy, 1857, avec la dédicace fautive à l’avocat Sénard, orthographié Sénart) et de Salammbô (Michel Lévy, 1863). Puis c’est L’Éducation sentimentale (Michel Lévy, 1870), La Tentation de saint Antoine (Charpentier, 1874) et Trois contes (Charpentier, 1877).


Alexandre Vialatte Clermont Ferrant

 

Dans chacune des 62 chambres, le voyageur trouvera, au travers des aquarelles réalisées par Jean Aubertin, un personnage ou un lieu qui racontent l’univers poétique d’Alexandre Vialatte.

 

 

 

Les romans d’adolescence comme « Les fruits du Congo » ; « Le Bestiaire » rempli « d’ornithorynque paradoxal » de « bœuf ailé » et de « girafe aux cils de demoiselle » ou l’envoûtante « Dame du Job » ; les liens d’affections qu’il tissa avec la Manufacture Française des Pneumatiques Michelin et son Bibendum, « divinité volumineuse, élastique, tentaculaire, aux yeux de grenouille, au ventre de pacha, et qui fume son cigare comme un oncle placide… » (Alexandre Vialatte)