Prix du Livre Inter : Amélie présidente, les bras Nothomb

Clément Solym - 31.01.2012

Zone 51 - Insolite - Amélie Nothomb - Prix - Livre Inter


La 38e édition du prix du Livre Inter s'ouvre donc avec l'arrivée d'Amélie Nothomb, invitée hier chez Pascale Clark, pour évoquer son arrivée au poste. Et alors là, les jambes ont flageolé - au gigot - et le fa s'est dérobé sous nos pieds, alors que, comme le disait Desproges, d'ordinaire, c'est le sol, alors là, c'est le bazar...

 

Le calendrier est donné, sur France Inter, le voici

 

02.04 : Annonce à l'antenne du nom des 24 membres du jury sélectionnés et de la liste des 10 livres en compétition

03.06 : Délibération et vote du jury

04.06 : Proclamation du lauréat du 38e Livre Inter dans le journal de 8h. Emission  spéciale Livre Inter en présence du Président du Jury, des jurés et du lauréat.

 

En attendant, les courriers pour postuler sont à envoyer à l'adresse classique, Livre Inter - France Inter 116 Avenue du Président Kennedy - 75220 Paris cedex 16. 

 

Mais revenons sur l'information de la veille, Amélie Nothomb est donc présidente du jury du prix du livre Inter. Qui sera composé de 12 hommes et femmes...

 

 

Non, pardon, mais ce n'est pas possible. Ils ont dû mal lire le nom. Sans le chapeau, est-il vraiment possible de la reconnaître ? Bon, comme la personne « vote en Belgique », cela semble faire un point commun avec l'Amélie connue. 

 

« J'ai été incrédule, j'ai cru à une plaisanterie », confie-t-elle à l'antenne... Mais diable, Amélie, nous aussi ! L'an passé, c'est Amin Maalouf qui occupa ton siège, avant lui, on connut Alberto Manguel, ou encore Le Clézio - bon, Pennac aussi, mais tout de même. La liste est longue de ces présidents prestigieux, et même Jean d'Ormesson succédant à peu près (à deux ans près), à Érik Orsenna, cela vous avait de la gueule. (voir sur Wikipedia...)

 

Mais pourquoi pas Stephen King ? Ou Katherine Pancol, tous deux faut-il le préciser, publiés chez Albin Michel... 

 

Allons, allons, n'est-ce pas un certain snobisme que de décrier ce choix ? En cette douloureuse année 2012, ne faut-il pas faire la paix des braves, et convier une auteure proche du public, à la notoriété longue comme le bras ?

 

Ben si.

 

En tout cas, c'est ce qui s'est passé.