Proche de Trump, il finance la plus grande bibliothèque du monde

Maxim Simonienko - 04.03.2019

Zone 51 - Insolite - bibliothèque new york - schwarzman inscription new-york - schwarzman inscription critique


La générosité de Stephen A. Schwarzman, financier et philanthrope de Wall Street, est manifeste à de nombreux endroits du bâtiment phare de la New York Public Library, sur la Cinquième Avenue de New York, une des plus grandes bibliothèques du monde. Cinq de ses signatures sont déjà gravées à chaque entrée du bâtiment historique, en l'honneur de son don de 100 millions $ à la bibliothèque en 2008. Aujourd'hui, cette dernière envisage qu'on sorte, en son honneur, marteau et burin pour la sixième fois.

New York Public Library (Razimantv - CC BY-SA 3.0)
 

La célèbre bibliothèque de Manhattan a prévu pour l'occasion un nouveau panneau, mesurant moins de trois pouces (environ 7,5 cm) de hauteur. Cependant, la proposition a suscité des critiques lors d'une audience de la commission sur le plan global, la semaine dernière.
 

Un acte grossier” ?


« C’est ridicule et c’est trop de signalisation pour un seul bienfaiteur. Avoir tant de fois [gravé] son nom est un acte grossier », a déclaré Layla Law-Gisiko, présidente du comité chargé des points de repère du conseil de la communauté locale, qui a été informée des modifications prévues pour le bâtiment de la bibliothèque.

Michael Goldblum, l'un des 11 membres de la commission, a également réagi face à l'annonce de cette nouvelle inscription, mais avec davantage de retenue : « Personnellement, je trouve que la signalisation est excessive, mais je ne pense pas que, dans ce contexte, ce soit inapproprié. »

M. Schwarzman, cofondateur et chef de la direction du groupe Blackstone, n'a émis aucun commentaire à propos de l'affaire. En 2008, son porte-parole a déclaré que c’était la bibliothèque qui avait proposé d’ajouter son nom à la façade.
 

Honorer un accord “vieux de 11 ans


Certains ont laissé entendre que les critiques à l'encontre de Schwarzman étaient allés trop loin. « Les gens devraient juste être reconnaissants », a déclaré l’année dernière Annette de la Renta, membre du conseil d’administration de la New York Public Library.

Le don visait à soutenir un plan de rénovation du bâtiment de la bibliothèque, à améliorer sa présence en ligne et à ouvrir de nouvelles infrastructures. Une porte-parole de la bibliothèque a déclaré qu’il était approprié d’ajouter le nom de M. Schwarzman « pour honorer cet accord vieux de 11 ans et pour bien identifier pour les visiteurs le bâtiment en deux parties en ajoutant le nom du bâtiment » à la nouvelle porte.

En fin de compte, le sujet de la réunion n'était pas d’approuver ou non le contenu de l'inscription planifiée, mais d’évaluer sa taille, son emplacement et la méthode d’installation.

La présidente de la commission, Sarah Carroll, a déclaré lors de l’audience que l’ajouter sur West 40th Street semblait conforme à la signalisation approuvée aux autres entrées du bâtiment historique.
 

Stephen A. Schwarzman : un nom qui fait polémique


Ce n'est pas la première fois que le nom de Stephen A. Schwarzman fait parler de lui. Déjà l'année dernière, à Abington, en Pennsylvanie, l'homme d'affaires avait promis 25 millions $ à son ancien lycée.

Les critiques ont commencé à se multiplier lorsque les responsables de l'éducation avaient accepté de reconnaître le cadeau en renommant l'école « Abington Schwarzman High School ». Un portrait de Schwarzman était initialement prévu à l'intérieur et des ailes du lycée devaient porter les noms de ses deux frères.

Dans le même cas, l’Université de Yale devrait accueillir un « centre Stephen A. Schwarzman » pour honorer un don de 150 millions $. Certains étudiants et membres du corps professoral ont notamment contesté l’association du nom de M. Schwarzman à cause de sa relation avec le président Trump, pour lequel il a été conseiller.
 
Le bâtiment en question de la New York Public Library, conçu par Carrère et Hastings et achevé en 1911, comprend également les noms de famille de John Jacob Astor, James Lenox et Samuel Tilden, dont les contributions ont été essentielles à sa création. Cependant, leurs noms ne sont présentés qu’une seule fois.


via New York Times


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.