Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Quand la littérature racole : et si le clickbait faisait lire ?

Elodie Pinguet - 08.03.2017

Zone 51 - Insolite - titres amusants - lecture internet - réseaux sociaux


Une librairie de Dallas et une société de communication ont lancé une campagne originale sur les réseaux sociaux. En septembre dernier la page Facebook et twitter de la librairie The Wild Detectives s’est peuplée d’articles aux titres très aguicheurs – les fameux clickbaits, ou pièges à clics. Voire, attrape-couillon... Mais pourquoi ?

 

Librairie The Wild Detectives

 

 

Voilà un moyen de capter l’attention pour faire lire la toile. On connaît tous ces fameux titres d’articles ultra vendeurs devenus monnaie courante : « Oh mon dieu regardez ce que cet homme a fait ! » Des incitations parfois sans aucune subtilité à cliquer sur un lien, pour faire augmenter le trafic, et donc les revenus, d'un site.

 

La société de communication Dieste a recyclé le concept en l’appliquant à la lecture. Sur les réseaux sociaux de la librairie The Wild Detectives, les internautes étaient habitués aux articles mettant en avant sur les événements de l'établissement. Pendant plusieurs jours ce sont des posts sur des « nouvelles drogues synthétiques » ou encore des « faits choquants sur l’ail » qui ont envahi son fil d’actualité.

 

Les personnes cliquant sur les liens sont redirigées vers un blog où il est possible de lire l’intégralité du livre  – dans le domaine public – habilement résumé par un titre très décalé. On vous laisse deviner quelle œuvre se cache derrière ces quelques exemples...

 

« Un homme meurt après un selfie ayant mal tourné » 

 

 

« Un médecin allemand devient le premier à effectuer une greffe de corps entière »

 

 

« Vous ne devinerez jamais ce qui est arrivé à cette adolescente du Kansas après qu’une tornade a détruit sa maison »

 

 

 

Baptisée Litbaits, sur le modèle des clickbaits, la campagne s’amuse donc à piéger les internautes en les appâtant avec un titre racoleur. Sur chaque post du blog on peut lire « Vous êtes tombé dans le panneau, maintenant plongez dans le livre », phrase qui invite la victime à découvrir ou redécouvrir l’œuvre.

 

Un peu de modernité dans la littérature avec Twitter : #ActualiseUnRoman

 

Une technique de community management qui semble avoir porté ses fruits puisque l’engagement sur leur page Facebook aurait augmenté de 150 %. De son côté le site compte une forte hausse des fréquentations de 14 000 %. Tous les posts de cette campagne ont été regroupés sur une page Facebook. De la publicité qui amuse et qui fait lire, voilà une idée intéressante pour relancer l'intérêt de la lecture auprès de la génération internet.

 

 

 

Via LaReclame