Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Quelques livres pour la salle d'attente - au cimetière aussi

Antoine Oury - 13.05.2014

Zone 51 - Insolite - cimetière - bibliothèques - livres et tombes


La lecture est certes une activité qui suppose d'être muet comme une tombe pendant quelques minutes, mais le cimetière n'est pas vraiment le lieu désigné pour des pages de prose. À moins d'être adepte de Jim Morrisson, et au Père Lachaise. Ou bien au Jüdischer Friedhof Krems, en Autriche, où les pierres tombales sont dédoublées par des bibliothèques.

 


Bibliothèque du Jüdischen Friedhof, à Krems, en Autriche (Wikimédia)

 

 

Le cimetière juif de Krems a connu une histoire tumultueuse, et n'a pas échappé à l'emprise nazie qui a écrasé le pays pendant la Seconde Guerre mondiale. L'endroit est laissé à l'abandon pendant des années, jusqu'en 1995. 

 

« Il y avait ici une communauté juive, une synagogue : aujourd'hui, la communauté n'existe plus, et il se pose la question de la survie de cet endroit : doit-il être oublié ? Pas nécessairement, mais pour ramener la vie, il faut cet engagement, et l'art peut parfois le fournir », explique Martin Guttmann, qui a créé l'Open Public Library avec son collègue Michael Clegg.

 

Les visiteurs sont donc libres de se servir, ou de donner, directement à partir des étagères des stèles-bibliothèques. Et seront donc susceptibles de revenir, au moins pour espérer trouver la suite de leurs lectures...

 

(via Atlas Obscura - Merci à BlankTextField)