Qui m'a tué ? Meurtre sur le Nil revisite la Murder Party

Clément Solym - 19.07.2012

Zone 51 - Insolite - Meurtre - enquête - jeu de cartes


Bon, les vacances ont débuté, mais pas question de se laisser abattre. D'autant que Cocktail Games, éditeur de jeux, vient de nous faire parvenir un petit coffret fort sympathique, qui s'ancre dans un univers policier assez amusant. Pour ceux à qui cela parle, c'est une variante du Loup-Garou de Thiercelieux, mais version polar.

 

 

 

 

Meurtre sur le Nil est donc un jeu. Avant tout. Avec deux années de travail pour Guillaume Montiage, un bonhomme sympathique, non pas simplement parce que rôliste convaincu, mais parce qu'il s'est lancé dans l'écriture de scénario, notamment pour l'éditeur Asmodée, avec Meutre à Casablanca. 

 

Alors voilà : le pitch est simple : on peut jouer jusqu'à sept personnes pour une soirée Murder party de deux bonnes heures. Une enquête est à découvrir, un coupable à trouver, le tout en quatre actes, avec un maître de jeu et des personnages plongés dans une croisière, en 1937, qui vont avoir à démêler le vrai du faux…

 

Affaire sordide, où chacun aura son rôle à jouer, pour comprendre qui est le coupable de l'affreux meurtre perpétré. Tous les protagonistes et les situations sont inspirés des romans d'Agatha Christie, « avec des personnages terriblement british », souligne l'éditeur.

 

Les cartes sont plutôt bien fichues, avec des plans, des personnages, des actions, des explications, qui seront les bienvenues… On essaye cela très rapidement, et on en reparlera… quand on aura trouvé le coupable. 

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.