Raj Patel patauge dans sa déification : Je ne suis pas Maitreya !

Clément Solym - 23.03.2010

Zone 51 - Insolite - Raj - Patel - deification


Benjamin Creme, le Maître de la secte Share International a vu Dieu. Il lui a souri et annoncé que Maitreya, un messie parmi d'autres, arriverait prochainement. Entre temps, le grand public découvre l'existence de Raj Patel, auteur britannique, connu pour ses positions sur la nourriture et toutes ces choses. Et là, c'est la révélation...

Entre prophéties et sornettes...

Depuis un passage à la télévision, la vie de Raj est devenue un enfer. Des emails en pagaille le sollicitent, lui demandant s'il est bien l'Élu, s'il va les sauver et ainsi de suite. Et le folklore internautique ne s'arrête pas là, puisque maintenant, il se retrouve dans une situation étrange. Leur petit Raj est considéré comme le messie, d'une secte d'illuminés, mais son parcours ressemble fortement aux prophéties réalisées par Benjamin Creme, âgé de 87 ans.

Raj, c'est Maitreya, l'Instructeur du monde, et son boulot est simple : sauver la planète, l'humanité et le reste. « C'était vraiment bizarre. De toute évidence, il y a une confusion sur la personne, et un grand nombre de personnes sur internet qui se fourvoient », rétorque Raj. Oui, mais rien n'y fait. Car en dépit de son désaveu, rien n'y fait, les fanatiques sont convaincus que le profil décrit par Benjamin est bien celui de Raj.

... le serpent se mord la queue

« Les gens sont vraiment prêts à abdiquer toute responsabilité et se décharger sur le premier venu. On l'a vu de manière plus spectaculaire encore avec Obama, mais c'est le même scénario chaque fois que se présente une personne qui pourrait régler un problème pour vous, c'est vraiment fascinant. Cela se retrouve dans toutes les structures mythologiques », poursuit Raj.

D'autant que l'un des dogmes est que le messie ne pourra pas prouver qu'il n'est pas un dieu, et n'acceptera pas ce statut. « Le genre de paradoxe dont on ne se sort pas », sourit sombrement Raj. Tout ça parce qu'en plus, dans son bouquin, il parle de faim dans le monde, de famine, de production alimentaire et examine comment le marché actuel pourrait parvenir à nourrir des millions de personnes affamées...

Et pour ajouter à la confusion, Benjamin Creme refuse pertinement de dire s'il considère que Patel est Maitreya. Il prèfère réserver ses interventions pour la presse avec des prophéties qui continuent de rendre les gens hystériques.

La famille en anti-soutien

La famille de Patel prend plus la situation à la rigolade, voire verse dans la blague potache : « Ils pensent que c'est drôle. Mes parents sont venus me rendre visite récemment et ils ont apporté des vêtements sur lesquels on lit “ce n'est pas le messie, c'est un garçon très méchant”. Pour eux, c'est juste une plaisanterie. » Sauf que Raj apprécierait vraiment qu'elle cesse...

Peite astuce ?