Recettes en cunéiforme : des plats vieux de 4000 ans à préparer en famille

Gariépy Raphaël - 13.07.2020

Zone 51 - Insolite - cuisine gastronomie - Mésopotamie Monde antique - recette tablette livre


Que ceux qui, fiers de leurs talents culinaires, se vantent d’avoir développé leur propre recette de pâte à pain pendant le confinement fassent preuve d’un peu de modestie. Un professeur de l’Université de Cambridge s’est donné un objectif gastronomique autrement plus ambitieux : réussir des recettes mésopotamiennes vieilles de 4000 ans. 
 


Un jour de juin presque comme les autres, Bill Sutherland, professeur de biologie à l’Université de Cambridge se demandait sans doute ce qu’il allait pouvoir manger pour le diner. Refusant la simplicité, l’homme va choisir de mêler sa passion pour la cuisine avec son appétence pour l’histoire antique, et préparer une série de recettes gravées sur une ancienne tablette mésopotamienne. Ces plats, vieux de 3770 ans, sont parmi les plus anciens dont nous ayons connaissance. 

C’est sur Twitter que Sutherland a choisi de partager son projet. Et dire que son enthousiaste a été communicatif serait un euphémisme, son thread, devenu viral, totalise aujourd’hui plusieurs millions de vues. À coup de photo et de conseil, le professeur nous détaille le processus des recettes, assurant à son public qu’il s’agit là « du meilleur repas mésopotamien que j’aie mangé ».
 




Un exploit sur le long terme 


L’année dernière, quatre tablettes d’argiles babyloniennes, découvertes au début du XXe siècle étaient enfin traduites, présentant des recettes vieilles de 4000 ans. À l’époque, les chercheurs étaient assez pessimistes concernant la capacité des gastromes contemporains à pouvoir profiter un jour de ces plats : « Nous n’arriverons jamais à reproduire à l’identique ces plats vieux de presque 4000 ans. Le gouffre culturel qui nous sépare des auteurs de ces recettes est trop important. Les goûts, l’esthétique, mais aussi les méthodes de cuisson, tout évolue avec le temps. »
Ces planches, conservées dans la collection babylonienne du Musée Peabody d’histoire naturelle de l’université de Yale, ont servi de support pour l’ouvrage Ancient Mesopotamia Speaks : Highlights of Yale Babylonian Collection qui comprend une traduction des recettes, sur lequel Bill Sutherland s’est à son tour appuyé pour son expérience culinaire. 

Particulièrement avare en détails, la traduction a poussé le professeur à s’adapter, à improviser parfois, choisissant de l’ail à la place de l’oignon par pure intuition. De plus l’amateur de cuisine antique admet avoir fait quelques écarts : « Pour le Bouillon d’élamite, OK, j’ai triché et utilisé de la sauce tomate plutôt que du sang de mouton », et quelque part on le comprend. Après avoir testé 6 recettes, le plat préféré de Bill restait le ragoût d’agneau saupoudré de gâteaux d’orge.

<

>


Avis aux végétariens : la grande majorité des plats contient de la viande et ceux qui n’en contiennent pas sont pensés pour être cuits dans de la graisse d’agneau...

Via Bored Panda
Crédit photo : capture d'écran twitter 


Commentaires
Je vous recommande le travail de cette archéologue qui a fait de la cuisine de nos ancêtres sa spécialité : https://tavolamediterranea.com/
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.